Parallel Worlds

Imaginez un monde où les péchés et les vertus s'affrontent.Les artiste de la k-pop et je la j-pop sont sous l'emprise d'un maléfice faisant ressortir leurs péchés ou leur vertus. Comment vont-ils s'en sortir ? A vous d'écrire l'histoire ...

Partagez| .

Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Mer 1 Mai - 7:31


Hizaki était  toujours allongé sur le ventre dans le même grand lit rouge que celui dans lequel il avait ouvert l’œil. Une main en coupe sous son menton, les jambes croisées, il caressait le drap soyeux du bout des doigts. Alors qu'habituellement il était quelqu'un qui s'ennuyait rapidement, il ne se lassait pas d'effleurer la surface rouge sang du lit. Chaque seconde pour lui était à la fois aussi longue qu'une année entière et aussi brève qu'un battement de cils. Il n'avait plus aucune notion du temps, et ne parvenait pas à s'ennuyer. Il regardait autours de lui cette chambre entièrement rouge et s'amusait à en observer les reflets sur sa robe. Le tissu doré prenait une teinte plus flamboyante sous la lumière écarlate, et la brillance ainsi que la dorure du tissu combinées à la couleur de la pièce produisaient une étrange couleur rougeoyante qui semblait luire à chacun de ses mouvements. C'est mignon, on dirait que je flambe. Voilà l'impression qu'Hizaki se donnait donnait à lui-même.
Cependant, il commençait à se lasser de sa solitude. Il décida donc d'aller voir s'il était seul au monde dans ce qu'il croyait encore être un rêve. Se relevant, il déplissa la jupe de sa robe du plat de la main et traversa la chambre, pieds nus, pour aller pousser la porte. Un long couloir partait de chaque côté et Hizaki apercevait au fond à droite le haut des marches d'un escalier qui semblait descendre. Il se dirigea donc vers cet escalier en regardant autour de lui. A droite, des portes, à gauche, de grandes fenêtres diffusant une aveuglante lumière rouge. Trottinant joyeusement dans les escaliers, il finit par arriver dans un grand hall tout aussi écarlate que le reste de ce "palais". Eh beh... les peintes de ce palais ne se sont pas cassé le cul pour les couleurs. Même le Mordor c'est plus coloré. Tout ce rouge va finir par me rendre complétement taré. Hizaki sortit du hall par une grande double porte qui débouchait sur une vaste cour. La lumière rouge sang était omniprésente et l'aveuglait quasi-totalement. Il papillonna des cils et attendit d'être habitué à la lumière pour bouger. Une fois certain que la lumière ne lui brûlerait pas les yeux, il se dirigea vers ce qu'il apercevait au loin et qui ressemblait fortement à des nuages.  

Hizaki marchait. Il marchait à travers ce champs de nuages. Bizarrement, les nuages étaient, comme toute chose ici, écarlates. Il marchait depuis un certain temps déjà mais ne savait pas exactement depuis quand. Il lui semblait qu'une éternité s'était écoulée depuis son départ du château, et pourtant en rien il n'était fatigué. Il était toujours à la recherche d'une tierce personne dans ce monde étrange et vide. Il désirait juste trouver quelqu'un pour se sentir moins seul. S'il pouvait arriver à trouver l'un des membres de Versailles, ce serait génial. Il pourrait les câliner, les embrasser, les tripoter, les... TA GUEULE HIZAKI! C'est tes potes merde!  

"Kamijo! Yuki! Zin! Teru! Masashi!"

Se retournant en direction du palais, il remarqua qu'il avait disparu. Hizaki était perdu au milieu des nuages, qui s'étendaient à perte de vue de part et d'autre de lui. Tout ce rouge commencer sérieusement à l'angoisser. Il détestait avoir peur, il avait peur d'avoir peur. La peur était chez lui une sorte de cercle vicieux. Une fois qu'il avait peur, il avait peur jusqu'à ce que quelqu'un le calme. Il voulait quelqu'un pour le rassurer, le serrer dans ses bras. Il sentit des larmes couler sur ses joues. Non p*tain! Il détestait pleurer: ça pique les yeux, ça fait mal à la tête et ça gâche tout le maquillage.
Il continua de marcher en essayant de refouler ses larmes. Il levait la tête de temps à autre, mais désespérait de voir cet univers décidément vide. Il marcha, longtemps, très longtemps, quand il vit quelqu'un, étalé comme une crêpe dans une poêle sur un nuage à un mètre du sol. Ce serait pas Yuki? Courant jusqu'au nuage où Yuki était allongé, il sauta sur le nuage et serra Yuki dans ses bras, tout heureux d'avoir trouvé un ami.

"YUKI!"  

Ah merde, ça c'est pas Yuki.


Dernière édition par Hizaki le Sam 3 Aoû - 23:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shinpei

Roi de la Paresse
Roi de la Paresse
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
Objets/sorts:
100/100  (100/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 85

MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Ven 3 Mai - 20:17

Il ouvrit doucement les yeux espérant que tout ça ne soit qu’un rêve. Cette rencontre avec ce jeune garçon l’avait quelque peu chamboulé et cette endroit aussi … Il papillonna des yeux et fut horrifier de voir encore ce rouge autour de lui … Malheureusement tout cela était bel et bien réel … Pourquoi il a fallu qu’il s’endorme encore ? Il a été précipité dans les bras de Morphée sans pouvoir lutter et le voilà à présent de nouveau réveiller dans ce lieu étrange … Pourra-t-il savoir où il se trouve ? Il ne savait même pas depuis combien de temps il dormait ! Peut-être une heure comme plusieurs jours … Cela l’inquiéterai tout de même un peu de savoir qu’il passait toute ses journée à roupiller. Surtout qu’il n’avait pas bougé depuis qu’il était là … Il voulait pourtant se relever mais pas moyen …

La vue sur l’horizon était toujours la même : des nuages à perte de vue, sans compter que le soleil ne se montrait pas mais il n’avait pas l’air non plus d’y avoir de pluie … Comme si le temps ici n’était pas compter. Cela le dérangeait fortement car perdre la notion du temps et des jours lui donner l’impression de ne plus vivre … Il n’avait rien à regarder évolué autour de lui comme s’il était enfermer ici … Il se frotta les yeux péniblement avant de se relever sur ses coudes. Toujours personnes dans les environs … Il fallait absolument qu’il essaye de se lever car rester ici à rien faire ce n’était tout simplement pas possible …

Lorsqu’il était prêt à faire un peu d’effort il s’arrêta dans son élan fronçant les sourcils. Il entendit d’étranges bruit ici alors que l’endroit était censé être désert … Quoi que peut être pas car il y avait bien croisé quelqu’un ici … Il tendit l’oreille pour essayer de décrypter d’où venait cette voix et surtout ce qu’elle racontait. Après quelques minutes de concentration Shinpei lâcha l’affaire se disant que c’était beaucoup trop fatiguant de se concentrer. Il réussit à s’asseoir en tailleur sur son petit nuage qui lui servait de lit douillet. Il s’étira paresseusement hésitant à refaire un somme … Encore ?!! Non sûrement pas il ne devait pas dormir à nouveau … Encore d’étrange bruit … Comme si des pas précipités se rapprochaient de là … Il fronça les sourcils en penchant la tête légèrement sur le côté se demandant d’où ça pouvait bien venir. Il tourna la tête dans tous les sens mais ne vit personne aux alentours. Il n’avait pas le courage de se lever pour aller chercher en tout cas … Il ne saurait sûrement jamais de qui il s’agit … Ou de quoi qui sait quel créature abrite ses lieux …

« Il y a quelqu’un ? » Demanda timidement le brun en direction du vide.

Aucune réponse ne lui parvint … Il haussa les épaules se disant qu’il s’agissait peut être de son imagination. Mais son intuition se révéla faussa quand il vit une ombre au loin s’approcher de lui. Cette silhouette était dissimuler par les nuages mais il pouvait discerner qu’il s’agissait d’une femme. Elle arrivait vers lui en courant et en la voyant de plus près il constata en effet que s’en était bien une. Il n’eut pas le temps de prolonger ses réflexions que la jeune femme lui sauta au cou.

"YUKI!"


Shinpei fit les yeux ronds en entendant à sa voix qu’il ne s’agissait pas d’une femme mais bien d’un homme !! Il haussa un sourcil se demandant pourquoi cette femme … Non cet HOMME lui avait sauté dans les bras. Et puis c’était qui Yuki d’abord ? Le garçon était un peu perdu avec ses événements qui s’enchaînaient et dont il n’avait pas les réponses … Le jeune inconnu se recula pour regarder Shinpei et s’aperçu qu’il avait fait une erreur. Le batteur lui souris avant de le regarder dans les yeux.

« Vous devez faire erreur moi c’est Shinpei et … Vous êtes un homme ?!! » Demanda le brun un peu déboussoler …

Le batteur regarda plus en détail ce qui semblait à première vue une fille et même en le détaillant il avait du mal à imaginer qu’il s’agissait d’un homme … peut être sa voix était-elle masculine mais si c’était bien une femme avec une voix grave … Il passait pour un abruti finis … Il déglutit à cette option et se pinça les lèvres regardant son visage en détail priant pour qu’il ne l’est pas vexer …


_________________


Take it easy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Sam 4 Mai - 17:16

Donc, véritablement, ce n'était pas Yuki. Seulement, comment avait-il pu confondre l'un de ses meilleurs amis avec le petit brun qui se tenait devant lui, adolescent pré-pubère qui, au maximum, devait avoir quinze ans? Franchement, je dirais treize ans, mais certaines personnes sont petites, alors... En plus, le petit gosse le prenait pour une femme. Voyez plutôt:

« Vous devez faire erreur moi c’est Shinpei et … Vous êtes un homme ?!! », demanda-t-il, l'air tout perdu.

Non non 'chui pas un homme j'te jure! 'Chui une licorne rose avec des sabots bleus et une crinière jaune fluo! Sinon, plus sincèrement... Bien vu Sherlock! Je suis un homme, constatation du siècle! Bon, après, c'est vrai qu'il n'avait jamais été l'incarnation de la virilité et il n'était pas rare qu'on le prenne pour une personne de la gente féminine, mais il ne ressemblait pas tant à une femme que ça, non? ... Bon d'accord, lui même se l'avouait, il était assez efféminé. Mais pas plus que ça, non? Ok... très efféminé. Au fait, il ressemblait même d'avantage à une femme qu'une femme. Ça doit pas être très clair dit comme ça, mais Hizaki se comprenait. Rigolant doucement, Hizaki regarda le jeune homme dans les yeux et fit semblant d'être vexé(e?).

"Oui je suis un homme, enfin, je crois. Enfin, ma morphologie n'est pas trop celle d'une femme... Enfin un peu,'chui pas très épais mais anatomiquement parlant, 'chui un homme."

Shinpei.. ce nom lui disait quelque chose... Hizaki était sur de l'avoir déjà entendu quelque part... mais où? Il ne savait plus. En plus, cette tête aussi lui rappelait quelque chose, mais c'était juste une vague impression, juste comme ça, passagère. Il détestait ne pas réussir à affirmer ses impressions, ça le stressait par dessus tout.
N'empêche, pauvre gosse... Hizaki venait de lui sauter dessus, et pas doucement en plus. Yuki, il avait l'habitude de le rattraper, donc il ne l'aurait pas abîmé, mais ce gosse était vraiment... tout petit? Minuscule? Voilà, minuscule, c'est le mot. Et pas très gros en plus. Bref, Hizaki craignait de lui avoir fait mal ou une connerie dans le genre. Le petit brun se pinça les lèvres et fixa Hizaki. Il avait l'air gêné, très gêné. Comme s'il avait fait quelque chose de mal. Waaaah... il est trop chou ce gosse! Une petite bouille innocente, c'était tout ce dont avait besoin Hizaki pour gagatiser devant ce très jeune garçon. S'il le laissait faire, il y avait de forts risques pour qu'Hizaki essaye de le mettre dans son lit, du moins si un jour il arrivait à rentrer chez lui. Putain mais... mais Hizaki, mais vas te pendre, saute par la fenêtre, j'sais pas fais quelque chose mais ta gueule! Ce gosse doit avoir quinze ans au maximum! Tu vas pas le sauter! Ça, c'était la partie de lui humainement inquiète pour autrui. Après, il y avait cette partie de lui, beaucoup plus présente que celle qui possédait encore quelques états d’âme, le poussait à quand même à essayer de le mettre dans son lit.
Hizaki s'assit en tailleur sur le nuage, en face du jeune garçon, et joua avec une mèche de ses cheveux. De sa main libre, il caressa négligemment la cuisse du petit en face de lui. Ça pouvait paraître étrange, dit comme ça, mais c'était une vieille habitude qu'il avait de caresser l'une des cuisses de la personne avec laquelle il parlait, du moins quand ils étaient aussi rapprochés que ça. Au fait, il faisait surtout ça quand il parlait avec Yuki, et comme ce gosse lui faisait, vaguement, penser à son ami batteur...

Cependant, Hizaki était fortement intrigué par ce jeune garçon dont le visage ne lui était pas totalement inconnu, et la plus grosse question qu'il se posait à son propos, c'était: où pouvait-il bien l'avoir déjà vu? Excellente question... Il lui semblait bien l'avoir déjà vu dans le milieu musical, mais il semblait beaucoup trop jeune pour faire partie d'un groupe quelconque. Et ton intelligence suprême ne te permets pas de lui demander?

"Excuse-moi cette question si ça te vexe, mais... t'as quel âge? Parce que tu me dis quelque chose, mais je doute de t'avoir rencontré dans le métier que je fais, parce que tu fais un peu jeune quand même."


Dernière édition par Hizaki le Ven 10 Mai - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shinpei

Roi de la Paresse
Roi de la Paresse
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
Objets/sorts:
100/100  (100/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 85

MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Mer 8 Mai - 17:15

L’étranger restait dans un long silence ce qui inquiéta beaucoup Shinpei. Il l’avait sûrement vexé … Ok d’accord c’était une femme elle avait tout pour en être une mais vu la voix il y a des questions à se poser ! Le brun regarda donc cette personne de haut en bas observant les moindres détails sans beaucoup de gêne. Ah mais non finalement c’était bien un homme !!! Certes déguiser en femme mais chacun s’habille comme il veut là n’est pas la question mais il n’avait pas les mêmes hanches que les femmes et pas de poitrine non plus.

Le batteur regarda le jeune homme dans les yeux en penchant la tête et attendait sa réponse presque désespérément. Il se mordit la lèvre nerveusement peut être l’avait-il offensé. Il fallait qu’il réponde qu’il lui dise qu’il est désolé ou n’importe quoi d’autre mais il ne fallait surtout pas qu’il reste dans le silence comme ça … Alors qu’il s’apprêtait à s’excuser pour ses propos Hizaki répondis avant.

"Oui je suis un homme, enfin, je crois. Enfin, ma morphologie n'est pas trop celle d'une femme... Enfin un peu,'chui pas très épais mais anatomiquement parlant, 'chui un homme."

Même lui n’étais pas sûr ? Alors là Shinpei ne pouvait pas juger. Après tout s’il dit que c’est plus un homme qu’une femme alors c’est un homme … Oh et puis merde on s’en fou au final c’est une personne et c’est tout ce qui compte. En tout cas le batteur était content de s’être fait un ami aujourd’hui encore sans bouger. Il fallait dire que depuis qu’il est là c’est comme si tout lui tomber du ciel. Pour faire preuve d’un peu plus de respect envers ce nouvel arrivant il décida de se relever mais remarqua qu’il n’en avait pas envie … La flemmardise était plus forte que le reste … Pourquoi ? Bonne question …

Il haussa les épaules puis leva les yeux vers Hizaki. Il observa une fois de plus en détail. Cela pourrait paraître bizarre en effet mais il ne pouvait pas s’empêcher de le détailler … Il a toujours été de nature très curieuse mais sa manière de le fixer pourrait paraître déplacer … Il lui semblait en plus qu’il avait déjà vu cette personne quelque part c’était obliger !! Ces vêtement et cette allure il s’agit sans nul doute d’un musicien d’un groupe Japonais comme lui mais lequel … Il sent que si il posait la question il allait se faire méchamment envoyer balader et pour lui qui ne voulais pas bouger ça tombais mal … Parce qu’après selon où il atterrit il devrait se déplacer pour revenir … Oh non trop long et trop loin …

C’est alors qu’une illumination lui vient et il observa à nouveau les vêtements. Mais bien sûr il s’agissait du groupe qui avait un nom de château Français là ! C’était bien le style baroque et Français mais le nom du groupe ne lui revenais pas et les gens qui joue dedans il ne connaissait que Yuki car Hizaki l’avait appelé tout à l’heure. Tous les groupes de musique ce sont retrouver ici ou quoi ? Ils avaient donc tous perdue des membres de leur groupe dans ce monde étrange ? Il fallait les retrouver !!! Mais pas tout de suite Shinpei était bien trop fatiguer pour bouger alors qu’il venait de dormir durant des heures … IL y a des fois ou le brun ne se comprenait plus …

Après mûre réflexion et mûre observation il remarqua que le jeune homme le détaillait tout autant que lui tout à l’heure. Alors c’est ça que ça donnais lorsqu’il l’a fait ?! Oui en effet ça fait penser à des choses bizarre … Ou des sous-entendus cacher peut être … Shinpei eus une floper d’images qui défilèrent dans sa tête puis la secoua pour les oublier. Cela devenait un peu trop étrange pour lui. Et pourquoi ne pas renouer le discours après tout … Mais que dire … Bonne question … Si tant pis si il ne pose pas les questions qu’il faut mais il fallait bien qu’il ouvre la bouche. Malgré que ça lui demande beaucoup d’effort il fallait qu’il dise quelque chose ! Hizaki le coupa en pleine élan lorsqu’il s’installa en face de lui et joua avec une mèche de ses cheveux. Shinpei se laissa faire beaucoup trop fatiguer pour bouger de toute manière.

Le brun frissonna en sentant la main d’Hizaki caresser se cuisse puis plongea ses yeux dans les siens l’interrogeant du regard. Il était un peu perdu suite aux intentions du jeune homme. Il venait de lui dire qu’il c’était tromper de personne et puis là il faisait ça ? Peut-être ce n’était qu’affectif rien de plus. Shinpei était le genre de personne à se poser beaucoup de question c’est vrai mais là ça trottait et ça ne voulait pas partir. Il n’arrivait pas à retirer son regard de cette main qui caresser sa cuisse. En même temps il n’avait pas envie de le repousser faute de paresse et puis ce n’était pas non plus désagréable … Le batteur s’apprêtais à dire autre chose mais fut encore couper dans son élan par son interlocuteur.

"Excuse-moi cette question si ça te vexe, mais... t'as quel âge? Parce que tu me dis quelque chose, mais je doute de t'avoir rencontré dans le métier que je fais, parce que tu fais un peu jeune quand même."

Ah ben tiens il faisait si petit que ça ?!! Il n’osa même pas lui demander combien il croyait qu’il avait sinon le batteur allait faire une attaque cardiaque. Il a dit dans le même métier ? Evidement puisqu’il était dans la musique lui aussi !! Les grands esprits se rencontre tiens !! Il va enfin pouvoir poser ses questions et il est sûr de ne pas le vexer ! On va dire qu’au moins ils seront quittes désormais.

« Euh j’ai 28 ans mais sincèrement pour toi j’avais quel âge ?! Je fais de la musique je suis batteur dans le groupe Sug. Et toi ? Tu ne me semble pas si inconnu que ça tu ne jouerais pas dans un groupe de rock par hasard ? » Demanda le batteur observant attentivement son interlocuteur. « Et tu ne m’as pas non plus dis ton nom. C'est quoi ? »

Puis de toute manière pas tout le monde n’es obliger de connaître TOUT les groupe de rock Japonais … Le brun essayer de se rassurer intérieurement en se disant ça et qu’il ne vexera pas son interlocuteur … Mais pour ça il préféra prendre un moyen bien plus sympathique de lui dire qu’il ne s’agissait que de question ! Il posa alors une main sur celle d’Hizaki qui était en ce moment sur sa cuisse.

« Mais c’est juste une question hein si je te vexe tu peux m’arrêter ! » Dit-il n’aimant pas faire planer une atmosphère lourde. Après tout il le trouvait fort sympathique et très mignon qui plus est …


Pour se faire un peu pardonner de ses petites erreurs, parce qu’il en a forcément faite, il caressa doucement la main d’Hizaki lui donnant le plus beau de ses sourires. Soudainement il ressentit beaucoup de fatigue alors qu’il venait de dormir il n’y a même pas 10 minutes … A moins que le temps passait plus vite … Il ne savait pas mais il ne put s’empêcher de s’étirer pour se réveiller un peu et bailla paresseusement avant de secouer la tête pour ne pas se rendormir. Il faisait encore plus mauvaise impression super ! Lui qui voulais se faire des amis ce n’est pas comme ça qu’il allait y arriver ! Et surtout si il rester là sans bouger !!

« Excuse-moi je ne sais pas pourquoi je ne fais que dormir d’habitude je ne suis pas comme ça hein je te rassure ! » Tenta le brun un peu honteux de réagir comme ça.

Il continua d’observer avec attention Hizaki se mordant la lèvre de peur qu’il ne finisse par partir et le laisser à nouveau seul dans ce vaste étendu de nuage …


_________________


Take it easy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Lun 20 Mai - 16:53

Ce gars est une poupée ou quoi? Voilà la question qu'Hizaki se posait depuis qu'il avait mis sa main dans les cheveux du petit brun. Pourquoi? Tout simplement parce qu'il se laissait faire comme telle. Il n'avait pas protesté le moins du monde, ou peut-être n'avait-il pas osé, parce qu'Hizaki lui faisait peur ou quelque chose comme ça. C'est vrai, Hizaki le reconnaissait, que si un jour un inconnu travesti en princesse française lui sautait dessus avant de s'excuser en lui disant qu'il s'était trompé de personne puis de jouer avec ses cheveux à la manière d'un maitre félicitant son chien, Hizaki ne serait pas franchement rassuré non plus... Au moins avait-il réagit lorsque le guitariste avait commencé à lui caresser la cuisse. Enfin... "réagit"... tout est relatif. Hizaki l'avait juste senti frissonner au contact de sa main avant de le regarder des yeux de chien perdu pour ensuite fixer sa main comme si elle allait le bouffer. De plus, peut-être avait-il frissonné parce que les mains du guitaristes étaient froides. Il est vrai qu'elles étaient rarement d'une température agréable pour le corps, et peut-être avait-il fixé sa main parce qu'en plus de faire peur, Hizaki devait passer pour un pedobear.

Le guitariste remarqua que le jeune garçon le regardait avec un air légèrement vexé. Qu'avait-il dit encore qu'il aurait mieux fallut qu'il ne dise pas? Qu'il faisait un peu jeune? Oui bon un moment faut pas se mentir. On dirais que t'as treize ans autant que moi j'ressemble à une fille, donc bon... Après, chacun se lance dans la musique à l'âge qu'il veut. Sur ce plan, lui même était mal placé pour parler. Maintenant, espèce de teubé profond, répare, ou du moins essaie de réparer, ta "connerie" en... je sais pas moi... euh.. sois gentil! Mais avant que le guitariste ne puisse ouvrir la bouche, le petit brun prit la parole avant lui.

« Euh j’ai 28 ans mais sincèrement pour toi j’avais quel âge ?! Je fais de la musique je suis batteur dans le groupe Sug. Et toi ? Tu ne me semble pas si inconnu que ça tu ne jouerais pas dans un groupe de rock par hasard ? Et tu ne m’as pas non plus dis ton nom. C'est quoi?» Demanda-t-il, le tout en en déshabillant Hizaki du regard une nouvelle fois.

Oula! Parle moins vite tu vas t'étouffer! Wait... vingt-huit ans!?
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
___________________________ ←cardiographe d'Hizaki. Heure du décès: il ne savait pas. Cause du décès: infarctus. Raison de la cause du décès: ce gosse avait vingt-huit ans? Y'a pas comme un p'tit problème dans l'énoncé? Hizaki pencha la tête et cligna des yeux, plus que surpris. Vingt-huit ans? Vingt-huit mois encore... Bon faut pas pousser mémé dans les orties non plus, mais vingt-huit ans? Le guitariste était pour le moins étonné. Pour lui, c'était impossible que ce jeune adolescent prépubère qui semblait treize ans en ait vingt-huit! Parce qu'en plus il voulait savoir quel âge Hizaki lui aurait donné? Oh bah bien sur pourquoi pas! Parce que ça fait toujours plaisir quand on vous dis que vous avez treize ans quand vous en avez quinze de plus! Même Hizaki et son tact légendaire savaient que ce n'était pas une bonne idée dans la mesure où son but n'était pas de vexer le jeune homme. Il n'avait qu'à lui répondre qu'il faisait dix-sept ans, c'est toujours moins vexant que treize. Ou au pire, il ne répondait rien et faisait comme s'il n'avait pas entendu la question.

Optant pour la deuxième option, Hizaki resta silencieux un moment. Donc, ce gosse n'est pas un gosse, a vingt-huit ans, s'appelle Shinpei, et est le batteur de SuG? Trop d'informations à la fois pour son petit cerveau. Déjà, c'est quoi SuG? Ce nom lui disait quelque chose, mais il ne savait toujours pas quoi. Ça devait être un groupe puisque le petit brun disait en être le batteur. Mais un groupe de quoi? A vu d’œil, le guitariste dirait oshare-kei. SuG... c'était un groupe de la Peace and smile tout ça, non? Si c'était bien le groupe auquel Hizaki pensait, Il connaissait Masato, puisque c'était le leader, mais après... Bon bah maintenant il connaissait Shinpei!

Le guitariste sursauta légèrement lorsqu'il sentit la main de Shinpei posée sur la sienne. Il ne s'attendait pas à ce que le batteur réagisse de la sorte. Et comment voulait-il qu'Hizaki réfléchisse dans ce cas? Ah, mais il ne voulait pas qu'il réfléchisse, il voulait juste son nom et son groupe... Il se fout de ma gueule là? Y'a pas trente-six mille hommes qui kiffent les robes de princesse au Japon. Bah y'a moi quoi... En plus... je suis célèbre! Hizaki était sidéré. Le petit brun ne le connaissait pas? Le guitariste pencha la tête, étonné.

« Mais c’est juste une question hein si je te vexe tu peux m’arrêter ! »

Pourquoi ce petit a-t-il toujours l'impression de me vexer? Hizaki détestait les gens qui avaient toujours l'impression de gêner, ça l'énervait plus que tout. Beaucoup de choses énervaient plus que tout le guitariste, mais il détestait que les gens se sentent mal à l'aise. Le petit batteur caressa doucement sa main en souriant gentillement avant de s'étirer, de bailler et de secouer la tête. Oh! Trop chou, on dirait un chaton!

« Excuse-moi je ne sais pas pourquoi je ne fais que dormir d’habitude je ne suis pas comme ça hein je te rassure ! »

POURQUOI RESSENT-IL TOUJOURS LE BESOIN DE S'EXCUSER BORDEL?!! Hizaki allait finir par l'étriper, ne serait-ce que pour le voir arrêter de s'excuser. En plus, chacun fait ce qu'il veut de son temps libre. Lui même n'était pas un exemple quand il s'agissait d'occuper son temps libre, alors si ça éclatait le batteur de dormir 24/24... Hizaki n'allait pas le juger. Le petit brun se mordilla la lèvre en continuant de déshabiller le guitariste du regard. Ça, c'était déjà moins dérangeant que de l'entendre s'excuser sans cesse. Ne souhaitant pas lui faire peur en lui disant "Si t'arrêtes pas te t'excuser je t’étripe", avec le sourire psychopathe qui va avec, il choisit à la place de jouer avec les doigts de Shinpei qui étaient posés sur les siens ainsi que de le regarder gentillement, en souriant. Il ne voulait pas que le batteur s'excuse une nouvelle fois pour une erreur qu'il n'avait pas commise. Pour cela, il fallait qu'il ouvre la bouche et qu'il parle, pour montrer au petit brun qu'il ne le vexait nullement.

"Oh, mais c'est pas vexant, t'inquiète pas. Je m'appelle Hizaki, 'chui guitariste de Versailles, ou, dit en entier, de Versailles Philharmonic Quintet. Mais c'est long et chiant à dire alors on dit que Versailles"

En repensant au fait que Shinpei vulait savoir l'âge qu'il lui aurait donné, Hizaki partit dans un fou rire qui le fit basculer en arrière. Non, décidément, il ne pouvait pas lui dire qu'il avait une tête à avoir treize ans. Tombant du nuage, le guitariste lâcha la main du petit brun pour éviter de l'entraîner avec lui. Une fois qu'il fut sur qu'il ne recommencerait plus à rigoler, Hizaki se releva, défroissa sa robe et s'allongea sur le nuage à côté du batteur. Mettant une de ses mains en coupe sous son menton, il caressa la joue du petit brun et attrapa une mèche de ses cheveux pour jouer avec.

"Tu sais, si ça t'éclate de passer ta vie à dormir, ça va pas changer ma vie. Si t'es paresseux t'y peux rien, non? J'vais pas te juger parce que tu kiffes dormir."

Rigolant doucement, Hizaki laissa sa main glisser le long de l'épaule de Shinpei. Il était marrant ce petit.
Revenir en haut Aller en bas
Shinpei

Roi de la Paresse
Roi de la Paresse
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
Objets/sorts:
100/100  (100/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 85

MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Mar 21 Mai - 16:41

Bon alors à voir sa tête en ce moment Shinpei se dit que finalement il aurait dû se taire. Ce n’était sûrement pas une bonne idée … Oui bon ok c’était une idée de merde … Disons les choses comme elles sont c’était une idée de merde. Shinpei continua de dévisager avec insistance le jeune homme en face de lui en se raclant la gorge de temps en temps pour un peu que l’ambiance soit moins lourde. Le brun eus un moment très peur croyant qu’Hizaki venait de faire un arrêt cardiaque. Shinpei haussa un sourcil dubitatif en ne le voyant pas réagir. Avait-il besoin de réanimation ? Ou alors un verre d’eau, une poche de glace ou encore les premiers soins ?! Quoi que Shinpei savait très bien qu’il ne serait pas capable de se lever pour aller chercher quoi que ce soit. Et puis il ne savait pas non plus où se trouvaient toutes ces choses. Ils étaient au beau milieu de nulle part ça allait être difficile de trouver quoi que ce soit dans ce vaste étendue de nuage.

Ah enfin une réaction ! Le garçon en face de lui réagis un peu lorsque Shinpei avait mis sa main sur la sienne. Non en fait fausse alerte il était encore vivant. Des fois Shinpei se demandait s’il n’avait pas été mannequin dans une autre vie. Mannequin personne vois le rapport ? Non ? Pas grave lui il se comprenait c’est tout ce qui comptait. Il voyait que ça avait l’air de gigoter sérieusement dans le cerveau de son homologue. Comme si l’information avait du mal à percuter ou si tout simplement quelque chose ne tournait pas rond chez lui. En même temps il connaissait pire avec Takeru et ses troubles de la personnalité. Non pas qu’il se moquait ou qu’il l’évitait au contraire il le trouvait adorable et bien plus attirant comme ça … Enfin bref le sujet avait bien dévié de ses premières pensées c’est pour cette raison qui se remit sur le droit chemin.

Inutile de dire que ce silence était quelque peu pesant … Shinpei ne savait pas trop comment le rompre surtout qu’à le voir sans bouger avec quasi aucune expression ça paraissait un peu bizarre. Shinpei continua de se racler la gorge de temps en temps avant de regarder un peu vers sa droite. Quelle surprise des nuages !! Au bout d’un moment il commençait à connaître le décor par cœur étant le même de partout il devait être facile de s’y perdre. Mais le batteur n’avait pas trop essayé étant donné qu’il n’arrivait même pas à lever ses fesses ! Si son interlocuteur lui demander d’aller faire un tour il ne serait pas dans la merde … Comment lui dire qu’un poids invisible l’empêchais de se lever ? C’était stupide à dire ça non ? En plus il allait sûrement penser à une excuse débile alors que ce n’était pas le cas. C’est sûrement son cerveau qui pesait trop lourd ! Shinpei sourit à cette pensée qu’il trouvait lui-même stupide. A force de rester assis il commençait un peu à avoir mal aux fesses mais comment se lever … Ah peut être que … Shinpei allait bouger mais se ravisa quand son homologue se décida à parler ce qui le surpris au début puis il l’écouta ensuite avec attention.

"Oh, mais c'est pas vexant, t'inquiète pas. Je m'appelle Hizaki, 'chui guitariste de Versailles, ou, dit en entier, de Versailles Philharmonic Quintet. Mais c'est long et chiant à dire alors on dit que Versailles"

Ah mais oui comment ne pas savoir ça c’est vrai !! C’est le seul groupe à se démarquer des autres en s’habillant comme ça et par leur style de musique. S’il n’y a pas de gêne alors ça allait. Shinpei se sentait déjà plus à l’aide mais resta tout de même sur ses arrières. En pensant à l’arrière le siens commençait sérieusement à lui faire mal à force de ne pas bouger. Peut-être rouler par terre serait la meilleure des solutions. Ben non … Il y a des fois où il aimerait arrêter d’avoir des idées aussi connes que ça … Ou alors se mettre sur les genoux ! Non trop d’effort à fournir il fallait qu’il se redresse puis ensuite qu’il … Ouais même comme ça c’est trop long rien que d’y pensé. Il vaut mieux ne pas bouger jusqu’à ce qu’une idée lui vienne.

Le brun bougea un peu de droite à gauche comme pour arrêter les fourmis qui commençaient à courir le long de ses cuisses. Il dévisagea encore Hizaki puis sursauta lorsqu’il se mit à rire de façon excessive. Le batteur haussa un sourcil surpris de cette soudaine réaction. Il avait fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? Peut-être avait-il un truc sur le visage ? Shinpei pencha la tête et essaya de regarder sa tenue et toucha ses cheveux pour voir s’il n’était pas décoiffer. Ah ben non pourtant ce n’est pas ça … Hizaki bascula en arrière tombant du nuage et par surprise Shinpei se mit une main sur la bouche.

« Tout vas bien rien de casser ? » Demanda regardant son homologue à terre toujours en train de rire.

Ben non ça avait l’air de bien aller puisqu’il riait encore. Il haussa les épaules tout avait l’air d’aller bien même dans sa tête. Du moins il espérait. L’autre jeune homme c’était calmer et remonta sur le nuage se rasseyant à sa place. Shinpei regarda Hizaki dans les yeux lorsque celui-ci caressa sa joue. Le brun lui fit un sourire et ne savait pas trop comment réagir face à ça. Le laisser faire c’est ce qu’il fallait non ? De toute façon cela ne lui déplaisait pas tant que ça et puis il était gentil pourquoi le repousser ? Il laissa son homologue jouer avec ses cheveux se disant qu’il devait avoir un tic avec ça. Les tics ça arrive de toute manière Shinpei en avait bien plusieurs lui aussi. Certes bizarre mais tic quand même.

"Tu sais, si ça t'éclate de passer ta vie à dormir, ça va pas changer ma vie. Si t'es paresseux t'y peux rien, non? J'vais pas te juger parce que tu kiffes dormir."

Ouais bon dormir c’est bien mais dire que ça l’éclatait allait un peu loin. Et puis là la douleur dans ses fesses et les fourmis ce n’est pas que c’est moyennement kiffant mais presque … Il continua à se dandiner un peu pour faire partir cette sensation désagréable mais rien à faire. Il n’allait pas encore s’excuser pour son comportement parce qu’il sentait que son interlocuteur n’aimait pas ça. Même s’il n’était pas très expressif ça pouvait se sentir. Donc à la place il ne préféra pas faire allusion. Hizaki posa une main sur l’épaule du batteur et celui-ci regarda cette main puis reposa son regard sur Hizaki. Finalement c’était quelqu’un de plutôt gentil.

« Non à l’habitude je suis plutôt dynamique mais là je ne sais pas pourquoi j’ai plus envie de bouger … Je manque sûrement de caféine. » Dit Shinpei à voix haute en regardant un point invisible au milieu des nuages. « Excuse moi j’ai décroché un moment … » Annonça-t-il en secouant la tête. « Alors comme ça tu fais partit du groupe Versailles ? C’est chouette ça. » Dit-il avec un sourire.

Cette fois ce n’était plus possible il ne pouvait plus tenir … Il perdit un peu son sourire et se mordit la lèvre. Shinpei fit le plus grand des efforts pour se mettre sur le ventre et étendre ses jambes derrière lui. Il voulait s’excuser de s’étaler ainsi mais là ce n’était plus supportable. Ca faisait un peu baleine échoué comme ça mais là il n’avait pas le choix. Heureusement que le nuage était assez grand sinon il serait à moitié sur le jeune homme en face de lui et cela pourrait faire extrêmement bizarre pour l’autre … Il soupira d’aise une fois installé correctement ça fait tellement du bien de ne plus être sur ses fesses et comme ça il était encore mieux. Il se mit sur ses coudes et regarda Hizaki avant de sourire et de serrer un peu le nuage entre ses mains un peu gêner de ne rien dire. Oui voilà parle Shinpei tant pis de ce qui sortira …

« Excuse … Euh enfin je suis … Non … Bref ça ne te dérange pas que je me mette comme ça ? Pas que je m’étale hein mais j’ai des fourmis dans les f … Cuisses à force de rester assis. » Se rattrapa bien vite le brun en se raclant la gorge.


Il était bien comme ça même si ça faisait baleine échoué ou pingouin à l’agonie au moins il était callé comme ça. Il espérait que ça ne gênait pas son homologue parce qu’il n’était pas sûr de pouvoir se redresser. Il avait l’impression d’avoir courus le marathon juste pour se mettre sur le ventre. Il posa sa tête sur ses avant-bras dévisageant Hizaki essayant de trouver un bon sujet de conversation.

« Et sinon tu viens d’où toi ? » Demanda Shinpei ne c’étant pas demandé jusqu’à maintenant comment ils avaient atterrie ici tous. « Moi je suis arrivé ici comme ça … Pouf d’un coup je comprends plus rien … Et j’ai encore plus envie de dormir c’est pour ça que je te dis que je ne suis pas comme ça d’habitude. » Développa Shinpei en posant sa joue sur son avant-bras ressentant le besoin urgent de faire un petit somme.

Alors qu’il c’était réveiller il n’y a pas longtemps ?! C’était du foutage de gueule … Il secoua la tête et la releva comme pour bien rester éveiller et observa son homologue avec attention. Il devait le trouver spécial mais le brun ne saurait jamais vraiment ce que les gens pensent de lui mais ce qui était sûr c’est qu’il essayait d’être le plus social et agréable possible.

_________________


Take it easy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Dim 2 Juin - 19:23

Hizaki ne prit même pas la peine de répondre au petit batteur lorsque ce dernier lui demanda s'il s'était cassé quelque chose. Effectivement, s'il était remonté sur le nuage, c'était parce qu'il était encore en vie, et, aléatoirement, en bonne santé. Surtout qu'il ne risquait pas de se casser quelque chose compte tenu du fait qu'il y avait des nuages PARTOUT autour d'eux, en dessous compris, et que des nuages, c'est tout mou. Bref... le guitariste osait espérer que Shinpei était suffisamment intelligent pour le comprendre seul. Également, dans la liste des choses qu'il souhaitait que le petit batteur comprenne, il y avait majoritairement le fait qu'il en avait assez de le voir s'excuser constamment, puisqu'il se voyait mal lui expliquait gentillement que s'il continuait à s'excuser pour un rien, le guitariste le pendrait par les pieds avant de faire une piñata avec son corps. De toute façon, il ne le voulait pas vraiment, et même s'il l'avait véritablement souhaité, il n'avait rien et aucun endroit pour attacher le batteur et encore moins quelque chose pour lui taper dessus. Y'avait rien dans ce monde, et ça déprimait Hizaki encore plus que quand il n'y avait plus rien à manger chez lui ou que quand il avait perdu Le Seigneur des Anneaux. Ce monde était désespérément vide, autant de vie humaine, hormis eux deux, que d'éléments permettant de prouver que les deux hommes vivaient, avant de se retrouver là, dans un pays civilisé.

Ah... qu'il lui manquait son pays... il allait devenir fou de voir des nuages partout-partout-partout autour d'eux. Il ignorait si c'était aussi le cas de Shinpei, mais lui n'allait pas le supporter longtemps. Il préférait encore revenir dans ce grand palais toujours aussi écarlate que les nuages. Après tout, pourquoi pas, en marchant il pouvait toujours en retrouver le chemin. Et puis, le lit dans lequel il farnientait entre son éveil et le moment où il s'était dit "Tiens! Allons chercher du peuple!" était tout de même sacrément plus confortable que le nuage du batteur.

Apparence que, sans oser le reconnaître, le-dit batteur partageait son avis: en effet, malgré les sourires qu'il adressait à Hizaki, il se dandinait depuis un moment, comme pour faire partir une sensation de mal-être. Perdu dans ses pensées, le guitariste ne remarqua pas le regard que Shinpei posa sur sa main qui se servait actuellement de l'épaule de ce dernier comme perchoir. Il vit juste que le jeune homme le regardait fixement, pour changer. Le guitariste ne savait pas trop comment comprendre les regards du batteur. D'une part, il se disait que peut-être, il le gênait parce qu'il voulait dormir, et d'autre part, peut-être n'était-ce qu'un regard surpris. Il était vrai qu'il y avait quelque chose de surprenant dans le fait qu'un inconnu n'arrête pas de vous caresser les cheveux. Mais ça, Hizaki s'en foutait plus que royalement. Il secoua la tête. Ce n'était pas dans ses habitudes de ne pas se soucier du ressenti de son interlocuteur. Non, il se devait d'être gentil avec son cadet. Le guitariste éclaircit donc son visage de poupée à l'aide de son plus beau sourire. Certes, il n'avait pas l'habitude de se montrer aussi gentil avec le premier venu, mais ce petit brin d'homme était, indirectement, son collègue, et Hizaki, en plus de n'être affectueux avec lui car il le trouvait plus que raisonnablement mignon, se sentait obliger d'être au minimum poli avec Shinpei.

Par ailleurs, en disant qu'il trouvait le jeune batteur "plus que raisonnablement mignon", le guitariste repensa à sa première réflexion lorsqu'il avait lui avait sauté dessus. De surcroit, maintenant qu'il y repensait, il calcula mentalement qu'ils avaient seulement six ans de différence et qu'il pouvait donc tranquillement mettre, ou du moins essayer de mettre, le batteur dans son lit sans enfreindre la loi ni passer pour un pédophile. Quoi qu'en regardant bien le jeune homme, Hizaki se dit que même s'il savait qu'il avait uniquement six ans de moins que lui, il aurait toujours l'impression de passer pour un pédophile. Le guitariste secoua la tête. Il fallait vraiment qu'il pense à aller voir un psy un jour. Ce n'était pas la première fois que cette idée lui traversait l'esprit, et il sourit à cette pensée. Il n'allait vraiment pas bien dans sa tête. Les multiples teintures subies par ses pauvres et innocents cheveux avaient fini par lui griller les deux neurones qu'il avait dans le cerveau, du moins c'était son point de vue.

Enfin bref... Hizaki s'était une nouvelle fois égaré dans ses pensées. Il allait ouvrir la bouche pour dire quelque chose lorsque Shinpei prit la parole en premier.

« Non à l’habitude je suis plutôt dynamique mais là je ne sais pas pourquoi j’ai plus envie de bouger… Je manque sûrement de caféine. Excuse moi j’ai décroché un moment… Alors comme ça tu fais partit du groupe Versailles ? C’est chouette ça.» Dit-il avec un sourire, le regard fixant un point invisible devant lui.

Bon... s'il se disait habituellement dynamique, Hizaki ne pouvait que le croire, puisqu'il n’avait aucun moyen d'affirmer le contraire, et puis de toute façon, qui était-il pour juger un collègue. Effectivement, peut-être manquait-il de caféine, comme il l'affirmait, puisque de toute façon, ça devait faire un moment qu'il était là, perdu au milieu des nuages écarlates. Il n'y avait aucun moyen de se faire du café dans les parages de toute façon. Hizaki sourit de nouveau. La manière d'être de Shinpei l'amusait. Le pauvre passait sa vie à dormir depuis qu'il était là, si le guitariste avait bien compris, et ça, c'était quelque chose qu'Hizaki ne supporterait pas. Faire une sieste, encore, mais dormir vraiment tout le temps, ce n'était pas pour lui. Mais que faisait-il sur un nuage alors? S'il voulait dormir, il avait juste à bouger ses petites fesses de batteur jusqu'au palais et trouver un lit, non? Enfin... Hizaki n'était pas dans sa tête, il ne pouvait pas choisir à sa place. Ou alors ne savait-il même pas qu'il y avait un palais pas loin? Regardant attentivement le jeune homme, Hizaki remarqua que le sourire de ce dernier avait quelque peu perdu son éclat et qu'il se mordillait la lèvre, comme s'il allait encore s'excuser. NON!!! TU NE T'EXCUSES PAS!!! Ah bah non, il ne voulait pas s'excuser mais juste se mettre sur le ventre. A voir sa tête, Hizaki aurait pu croire que c'était Mission Impossible le retour pour le batteur de juste s'étaler sur le ventre. Il soupira doucement une fois allongé, puis posa sa tête sur ses coudes et regarda le guitariste avec son mignon petit sourire pur et innocent. Sans qu'Hizaki comprenne pourquoi, le jeune batteur serra son nuage entre ses mains. Il est vraiment trop mignon comme ça. Est-ce qu'il se rend compte qu'il est un véritable appel au viol?

« Excuse… Euh enfin je suis… Non… Bref ça ne te dérange pas que je me mette comme ça? Pas que je m’étale hein mais j’ai des fourmis dans les f… Cuisses à force de rester assis.», dit-il, coupant Hizaki perdu dans ses pensées.

Il ne savait pas si c'était seulement une impression qu'il avait eu là, mais il sentait que Shinpei n'avait pas eu l'intention de dire qu'il avait mal aux cuisses. Enfin... chacun pense et dit ce qu'il veut. Shinpei posa sa tête sur ses avant-bras et continua de regarder le guitariste.

« Et sinon tu viens d’où toi ? »


Bah... du Japon, éventuellement. Hizaki ne comprenait pas la question du jeune batteur. D'où il venait? Voilà une bien étrange question qui l'intriguait fortement.

«Moi je suis arrivé ici comme ça… Pouf d’un coup je comprends plus rien… Et j’ai encore plus envie de dormir c’est pour ça que je te dis que je ne suis pas comme ça d’habitude.» expliqua Shinpei en posant sa joue sur son avant-bras.

Ah... d'un coup tout s'expliquait! Il voulait savoir comment le guitariste avait fait son compte pour se retrouver dans cet étrange. Bah... il s'était endormi, et puis après... TADDAAAA!! Le voilà dans un bien étrange palais tout écarlate. Le petit batteur disait avoir plus envie de dormir que d'habitude? Bah... qu'il dorme! Hizaki lui ébouriffa gentillement les cheveux en souriant.

"T'as le droit d'être paresseux, non? Si t'as encore plus envie de dormir que d'habitude, c'est p't'être que t'es fatigué ces temps-ci, non? Regarde moi: personnellement, j'ai encore plus envie de... en fait j'pense que tu préfères pas le savoir, c'est mieux pour toi.", affirma Hizaki en secouant la tête, sur de lui.

Effectivement, Hizaki pensait vraiment qu'il fallait mieux qu'il se taise sur ce point. Il n'allait tout de même pas dire au jeune homme qu'il le violerait volontiers. Bref... sur ces sympathiques pensées, le guitariste décida qu'il fallait tout de même qu'il parle.

"Mais dis-moi, tu ne voudrais pas qu'on bouge? C'est pas que j'en ai marre de rester assis, mais un peu quand même, commença-t-il en souriant. Y'a un palais pas loin, on pourrait y'aller, non? J'étais là-bas avant de venir dans cet océan de nuage."

Même s'il attendait une réponse positive de son interlocuteur, il s'allongea tout de même aux côtés de Shinpei et joua avec l'une des mèches de cheveux du petit batteur en continuant de sourire avant de laisser sa main dériver sur sa joue. Ah oui! Autre chose qu'il aimerait que la batteur comprenne seul... Viens là mon enfant...
Revenir en haut Aller en bas
Shinpei

Roi de la Paresse
Roi de la Paresse
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
Objets/sorts:
100/100  (100/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 85

MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Lun 3 Juin - 18:39

Shinpei soupira mollement avant de regarder à nouveau Hizaki. Il trouvait presque ça fatiguant de rester allonger. Et si le batteur faisait une tentative pour bouger ? Rien que l'idée le fatiguait d'avance. Le brun se dis qu'il ne pensait pas pouvoir bouger pendant un long moment. Et pourtant … Dans un sens il aimerais bien qu'on le porte car il n'avait aucune envie de bouger mais aussi voir d'autres horizons. Ce serait tellement bon de remarcher mais en même temps Shinpei avait en ce moment comme qui dirait la flemme non … L'IMMENSE flemme de bouger son fessier pour aller où que ce soit. Il regarda attentivement son interlocuteur qui on le sait depuis un moment est bien un homme. Oui un homme ! Enfin bref … Tout ça pour dire une seule chose. Ces nuages sont super confortable !!

Le batteur regarda autour de lui cette longue étendue de nuage se disant que peut être derrière il y avait autre chose. Des nuages encore ? Il ne savait pas tellement mais il avait crus qu'il était mort la première fois qu'il a atterrie ici. Cette pensée le fit sourire doucement avant qu'il ne soupire à nouveau faisant de drôle de mou comme pour faire passer un peu le temps. Le brun releva ses jambes pour les balancer un peu dans les airs. Même ça c'était trop compliquer. Après ce fait il les reposa où elles étaient. Trop d'effort tue l'effort … Il secoua la tête hésitant à se frapper mais refusa cette option là. Shinpei dévisagea attentivement son interlocuteur voyant qu'il n'allait pas tarder à parler.

"T'as le droit d'être paresseux, non? Si t'as encore plus envie de dormir que d'habitude, c'est p't'être que t'es fatigué ces temps-ci, non? Regarde moi: personnellement, j'ai encore plus envie de... en fait j'pense que tu préfères pas le savoir, c'est mieux pour toi.", affirma Hizaki en secouant la tête, sur de lui.

Sur le coup Shinpei resta alerté Il avait cesser de bouger et presque de respirer. Attendez … Si on fait le raccord depuis qu'il est là il est fatiguer … Ce monde en nuage est loin d'être un rêve à moins que ce soit une hallucination ? Est ce qu'il avait fumer quelque chose de bizarre récemment ? Ben non même pas … Pas depuis un moment en tout cas … les champignons hallucinogène il n'en avait plus toucher non plus … Bon c'est pas la drogue qui est pour quelque chose … Une pensée lui traversa alors l'esprit … Il réfléchit un moment puis … La paresse n'est pas un péché ? Peut être a-t-il hériter de ce péché ? Mais dans ce cas pourquoi ? Comment ? Après mûre réflexion il trouvait ça stupide. Non il devait se tromper. Le brun haussa les épaule ayant déjà bobo à la tête à force d'utiliser ses neurones. Fatigué ces temps-ci ? Non pas autant que ça … Du moins Shinpei n'avait pas fournis d'effort insurmontable. Ou alors il ne s'en rappelai plus … Il releva ses yeux noisette vers Hizaki voyant qu'il avait complètement décrocher depuis tout à l'heure. Voyant qu'un blanc s'installa il décida de prendre la parole concernant la dernière phrase du guitariste qui l'avait beaucoup intrigué. Shinpei étant quelqu'un de fortement curieux il ne pouvait pas s'empêcher de se renseigner.

« Non ne te coupe pas je veux savoir ! » Insista le batteur ayant redresser la tête d'un seul coup comme si l'effort n'était pas totalement impossible. « Aller dis de quoi as-tu encore plus envie ? Dis-moi !! »

Le brun voulait à tout prix savoir. Lorsqu'on titillait sa curiosité de cette façon impossible de s'en dépêtrer il fallait assumer ! De toute façon le brun ne lâcherais pas la faire quand il voulait quelque chose il le disait et il savait parfaitement comment avoir les informations nécessaire. Il faut savoir que Shinpei veux TOUT mais alors vraiment TOUT savoir. Un peu comme un gamin il continuera à insister il se trouver très fort pour ça d'ailleurs. Il sourit à cette caractéristique avant de se tenir prêt à entendre les explication de son vis à vis lorsqu'il le vit prendre la parole.

"Mais dis-moi, tu ne voudrais pas qu'on bouge? C'est pas que j'en ai marre de rester assis, mais un peu quand même." commença-t-il en souriant. "Y'a un palais pas loin, on pourrait y aller, non? J'étais là-bas avant de venir dans cet océan de nuage."


Bouger ? Ah ah mon dieux mais quel humour il est vraiment comique ce type !! Ah parce qu'il est sérieux en plus ? Il veux vraiment que le brun qui ne fait que dormir et traînasser lève ses fesses. Pour de bon ? Il fallait qu'on lui explique deux seconde comment c'était possible parce qu'il n'avait pas encore trouver la solution … Un palais ? Quel palais ? A part les nuages il n'avait pas vu grand chose depuis qu'il était ici et il était difficile de voir autre chose que des nuages derrière ce tas … Ben de nuage justement … Puis si c'était loin le brun ne pouvait pas et surtout n'avait pas tellement le courage pour se lever … Il était bien coucher là …

Avec tout ça ça ne répondait pas tellement à la question du batteur. Il ne fallait pas qu'il oublie non plus qu'il lui avait poser une question. Il fallait qu'il sache de toute façon ce n'est pas quelqu'un qui laisse tomber aussi facilement ! Sauf si il se met à courir alors là impossible pour le batteur de le rattraper … A vrai dire même pas il songeai à tente ne serrait-ce qu'à utiliser ses muscles. Ça demande beaucoup trop d'effort physique … A moins que le gentil guitariste qu'est Hizaki ne le porte jusqu'à ce fameux palais dont il parle. Bref ne pas s'éloigner du sujet !

« Je sais pas si j'ai envie de bouger si tu vois ce que je veux dire … Qui sait si j'ai ma réponse peut être que je serait plus en position pour marcher. » Dit Shinpei en optant pour la méthode du chantage avec son large sourire machiavélique. Malgré ses petits airs d'ange le brun était loin de l'être et était même tout l'inverse. « Tu ne veux toujours rien me dire ? »


Le batteur regarda attentivement son interlocuteur son sourire diabolique toujours imprimé sur les lèvres. Il savait que c'était cruel mais Shinpei était taquin et ça personne ne pourrait lui enlever cette caractéristique. C'est alors que le guitariste des Versailles s'allongea à son tour pour jouer une fois encore avec les mèches de cheveux du plus jeune. Shinpei le laissa faire et plongea ses yeux dans ceux de son vis à vis. Il avait de beau yeux n'empêche … Vu de comme ça c'est vrai qu'ils sont magnifique. Étais-ce des lentilles ? Sans doute. En tout cas ce que le batteur y décelais était en premier lieu une petite étincelle. Il ne savait pas tellement la nature de cette étincelle mais il y décelais bel et bien quelque chose. Étais-ce de la provocation ? Lorsque le guitariste glissa sa main sur sa joue Shinpei n'eus aucun mal à faire le lien avec son hypothèse et ne fit qu'élargir son sourire. Il savait qu'est ce qu'il allait faire son naturel mesquin ressortait un peu plus et éclatait désormais au grand jour.

« Et tu veux m'emmener dans ce palais pour ? » Demanda le brun en se mordant la lèvre. Lui qui n'avait pas envie de bouger cela tombait bien. « Tu ne m'as toujours pas répondu il me semble. » Surenchérit-il en se tournant sur le dos.


Il savait exactement qu'est ce qu'il fallait faire pour avoir les réponses qu'il souhaite et il les aurait !! Le brun s'étira un peu plus faisant remonter son haut jusqu'au dessus de son nombril et il ne pris pas la peine de le rabaisser. Ses bras étaient maintenant de chaque coté d'Hizaki et pris deux mèches de ses cheveux pour s'amuser avec. Il trouvait ses cheveux vachement brillant et surtout vachement long. Il avait des doute au début mais c'était bien ses vrai cheveux. En tout cas le batteur les adorait. Il se mordit discrètement la lèvre avant d'afficher ce même sourire taquin. Il laissa glisser sa main lentement sur la joue d'Hizaki avant de descendre sur le cou puis s'arrêta reposant ses main sur sa poitrine. Il continuait de dévisager son vis à vis avec sa bouille d'ange, qui cela dis pas si innocent que ça, puis pris une grande inspiration.

« Alors ? Il y a quelque chose dont tu aimerais me parler ? » Demanda le brun.


Il savait bien qu'il parviendrais à ses fins. Certes il allait un peu ramer mais il se savait parfaitement capable de telles choses ! Le brun laissa glisser l'une de ses mains sur son propre ventre qui frissonna au contact de ses doigts sur sa peau. Il ne lâcha pas Hizaki du regard une flamme de provocation naissant dans ses yeux. Shinpei avait toujours été comme ça même dans le monde humain mais avec la paresse qui l'accablait désormais il ne pouvait pas donner le meilleur de lui même. Ce qu'il trouvait dommage … Il avait pourtant plein d'idée mais il ne pouvait malheureusement pas bouger il avait déjà fait beaucoup d'effort jusqu'à maintenant mais il ne comptait pas rompre le lien qui unissait maintenant leur regard. Ses tentatives ne seraient jamais solder par un échec il se le promit intérieurement ...

_________________


Take it easy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Jeu 4 Juil - 15:48



Oulala, Shinpei était mort? A voir sa tête, Hizaki dirait que oui, mais s'il était vraiment mort, il serait tombé en arrière, ou en avant, au choix. Donc, il était encore en vie. Au fait, il rappelait d'avantage au guitariste un chat aux aguets, totalement immobile, avec une tête de con et l'air quelque peu étonné. Ah mais non! Pourquoi!? Qu'avait-il encore fait ou dit? Avait-il encore fait peur à Shinpei? Cependant, le batteur devait être sensible pour réussir à trouver quelque chose de choquant dans les propos du guitariste. Hizaki secoua la tête. Dans ce cas, il fallait qu'il prenne le temps de penser à ce qu'il disait avant de dire des choses qui pour lui étaient d'une normalité absolue mais qui étaient susceptibles de ne pas l'être pour le batteur. Hizaki secoua la tête, réfléchissant à une manière de parler qui ne choquerait pas le jeune homme en face de lui. Arg... Trop compliqué pour son petit cerveau déjà bien atteint par les nombreuses teintures de cheveux du guitariste... Si ça choquait le batteur... Ah bah osef, il n'avait qu'à ne pas l'écouter! Après tout, Hizaki parlait souvent pour ne rien dire, alors il avait l'habitude que son interlocuteur ne l'écoute pas.  Le guitariste secoua la tête. Il n'avait aucune envie de se prendre la tête en ce moment, puisqu'il n'aimait pas trop se compliquer la vie, surtout en compagnie d'un charmant jeune homme comme Shinpei.
AH! Mais il tenait vraiment à le savoir?! Apparence que oui, puisque MÔSSIEUR Shinpei lui demandait de finir sa phrase. C’est qu’il est bien exigeant ce petit. Ahah la bonne  blague. Mais... c'était donc ça qui avait fait beuguer le batteur? Le fait qu'il ne finisse pas sa phrase? Oui... mais non. Il fallait toujours mieux pour Shinpei qu'Hizaki ne lui dise rien plutôt que de lui sortir, avec toute la classe et la délicatesse dont il pouvait faire preuve: "Bah au fait, depuis que j'ai remarqué que t'étais pas mon pote, j'hésite à te violer sur place". Ouais... à éviter... Le petit batteur sourit d’un sourire machiavélique pas du tout innocent, contrastant vachement avec sa petite bouille de p’tit chaton.

« Je sais pas si j'ai envie de bouger si tu vois ce que je veux dire … Qui sait si j'ai ma réponse peut être que je serais plus en position pour marcher. Tu ne veux toujours rien me dire ? », Dit le batteur, toujours son sale smile fourbe imprimé sur ses lèvres.

AH ! Mais c’est qu’il essaye de me faire chanter ce fourbe ! Peuh… on m’a toujours dit qu’il ne fallait surtout pas céder au chantage, donc pour la peine je ne céderais pas et ne te dirais rien. En plus, ton sourire de psychopathe machiavélique pas du tout innocent que t’as imprimé sur tes lèvres si magnifiques te fait une tête de diablotin. Malgré tout ce qu’il se disait intérieurement, Hizaki le trouvait fort appétissant mignon avec sa petite bouille de diablotin. Ok, très mignon même, MAIS ce n’était en aucun cas une raison valable pour céder à son petit chantage à la fois fourbe, cruel, vil et machiavélique, qui en soit était certes fourbe, vil et machiavélique, mais qui n’avait rien de cruel. Cependant, du point de vue du guitariste, tout ce qui allait à l’encontre de ce qu’il voulait et de sa petite personne était cruel, en plus d’être fourbe, vil et machiavélique. Le petit brun voulait jouer au plus con avec lui ?! Très bien, parfait même!  Le guitariste se joignait avec joie au batteur dans son  petit jeu gamin et puéril. Il était extrêmement doué à ce jeu-là,  puisque quand il s’agissait d’être con, Hizaki était, en plus d’être con, crétin, abruti, immature, irréfléchi, imprudent, borné, très têtu, idiot et tout à fait stupide. En somme, quand il voulait être con, il se faisait penser à lui-même étant bourré. Alors, imaginez-vous le carnage quand, bourré, il essaye d’être con. C’est assez explosif comme résultat : il est chiant, convaincu d’avoir raison sur tout, il gueule sur tout le monde et il chiale comme une merde dès qu’on lui dit qu’il faut qu’il reste dormir là où il est puisqu’il a plus d’alcool que de sang dans les veines et donc qu’il n’est plus en état de conduire pour entrer chez lui. Au final, il finit toujours par aller voir Teru et par lui chialer dessus comme une princesse en détresse pleure sur l’oreiller de sa cellule gardée par un méchant dragon qui, la plupart du temps, est incarnée en la personne de Masachi. Enfin… pour résumer, Hizaki est, à ses heures perdues, un abruti.
Bref… Perdu dans ses pensées, le guitariste n’avait pas remarqué que les yeux du jeune homme s’étaient noyés dans les siens. Il papillonna un instant des cils et secoua la tête pour se ramener sur Terre, pour un tant soit peu qu’ils soient sur Terre sur ces nuages. ‘Faut que j’arrête de penser moi ! J’vais finir par me fatiguer par le simple fait de penser sinon. A son tour, il fixa attentivement les prunelles du batteur et baissa la tête en souriant doucement avant de replonger son regard dans celui de son cadet. Quels magnifiques yeux il avait là, et c’était sans compter que les siens ne semblaient ni refaits, ni être des lentilles. Certes, il n’avait pas d’aussi beaux yeux que ceux  de Kamijo, mais son chanteur, qu’il considérait encore comme le sien malgré la séparation de leur groupe, portait des lentilles, tout comme lui d’ailleurs, alors que Shinpei semblait avoir les yeux naturellement noisettes et aussi beaux. Dommage que le jeune homme soit si paresseux, car Hizaki pensait qu’une petite étincelle de vivacité ne ferait que les embellir. Le sourire de Shinpei s’élargit d’avantage encore, ce qui eut pour effet de faire sourire également le guitariste. Il avait une sacré tête de peste, le Shinpei, en souriant de la sorte, comme s’il cherchait à lui dire : «  Bouge pas, j’arrive, j’vais t’manger », du moins c’est ainsi que le guitariste comprenait ce sourire de teigne. C’est pas moi que ça va déranger. En plus, s’il avait des yeux magnifiques, il avait un adorable sourire, malgré sa tête de diablotin, genre smile Colgate mais pas forcé.

« T’as vraiment un sourire d’ange »
, murmura le guitariste, cependant  voix tellement basse qu’il doutait que le batteur ne l’ait entendu.

Hizaki ne pouvait maintenant plus détacher son regard des lèvres si parfaites du batteur, si belles, si magnifiquement étirées dans un sourire plus que parfait, mais surtout si diaboliquement tentatrices. Perdu dans sa contemplation des lèvres du jeune homme, il le vit parler plus qu’il ne l’entendit.

« Et tu veux m'emmener dans ce palais pour? Tu ne m'as toujours pas répondu il me semble.», insista le batteur.

Tout en parlant, le brun se mordit la lèvre avant de se retourner sur le dos. C’est dommage qu’il passe son temps à se les mordiller, ça risque de les abimer. Une fois sur le dos, le petit batteur s'étira de nouveau et son tee-shirt, comme tout bon tee-shirt, remonta sur son ventre jusqu'à son nombril. S’attendant à ce que Shinpei remette son haut à sa place, Hizaki fut légèrement surpris de le voir le laisser ainsi. Bah vas-y fais un strip-tease, c'est pas moi qui te dirais quelque chose. En effet, ça ne dérangeait pas le guitariste le moins du monde si le plus jeune se mettait à se déshabiller devant lui, bien au contraire. Au moins lui fournirait-il sur un plateau d'argent une bonne raison pour le violer sur place. Bon... Le jeune homme prit deux mèches de cheveux du guitariste et joua un instant avec, comme une enfant de cinq ans joue avec une poupée qu'elle a eu à noël, sur quoi il se mordit de nouveau la lèvre avant de recommencer à sourire, toujours avec le même sourire, fixant et dévisageant toujours le guitariste avec sa bouille de diablotin. Sans le lâcher du regard, le jeune batteur laissa glisser sa main sur la joue du guitariste avec une lenteur très certainement exagérée pour venir s'arrêter dans son cou, puis il ramena ses mains sur sa poitrine, comme s'il était en réalité une petite sainte ni-touche choquée par ses propres gestes. Tout en continuant de le dévisager, Shinpei prit une grande inspiration, genre qu'il n'allait plus pouvoir respirer pendant trois siècles après, avant de se remettre à parler.

« Alors ? Il y a quelque chose dont tu aimerais me parler ? », demanda-t-il au guitariste.

Si c'est une invitation, j'vais pas la refuser, Trésor
. Après s'être tu, Shinpei fit glisser l'une de ses mains sur son ventre, qu'Hizaki crut voir frissonner légèrement. Un geste qui, dans les circonstances actuelles, voulait dire pour le guitariste "Ça pourrait être l'une des tiennes si tu daignais répondre à ma question." C'est qu'il sait se faire désirer c'petit. Il était évident que dans de telles conditions, Hizaki pouvait, éventuellement, envisager la probabilité de répondre à la question de son vis-à-vis. Cependant, il n'avait jamais pris l'habitude d'exprimer ce qu'il désirait par des mots, mais surtout par des gestes. Certes, il savait parler, et parlait beaucoup en général, mais c'était souvent pour ne rien dire et il avait très peu l'habitude de parler de lui. En général, quand il voulait quelque chose, il faisait une bonne crise de nerfs de gamin capricieux jusqu'à obtenir ce qu'il convoitait, mais il avait quelques doutes quand à l'efficacité de cette technique très peu évoluée sur le petit batteur.Il sourit à cette idée, se voyant assez mal se mettre à pleurer en criant devant le batteur. Nonnonnon... un peu de délicatesse dans ce monde de brutes. Certes, la délicatesse n'était pas ce qui caractérisait le mieux le guitariste, mais il pouvait l'être quand il le voulait. Après, s'il avait juste voulu un simple câlin, il aurait juste pu tendre les bras et pleurer comme un enfant, mais de un ce n'était plus un enfant, et de deux, il voulait plus qu'un "simple câlin".
Le guitariste se mit la main devant la bouche et bailla quelque peu, fatigué à force de se creuser la tête pour des broutilles. Il soupira, énervé d'être aussi fatigué pour rien. Il détestait être fatigué, car pour lui la fatigue était un état de faiblesse non négligeable qu'il haïssait presque plus que les tartines qui tombent toujours du côté de la confiture sur la moquette de son salon lorsque, mal réveillé, le matin, il avait le malheur de les laisser tomber. Un léger sourire se dessina sur les lèvres du guitariste à la pensée de cette fatalité qui s'abattait sur lui au moins une fois par semaine, puis il reporta son attention sur le batteur, qui attendait toujours sa réponse, sagement mais cela-dit pas innocemment allongé sur le dos, une main encore sur son ventre. Hizaki lui adressa un sourire, puis s'assit en tailleur, toujours en face de son cadet. Il laissa son regard parcourir les formes inexistantes du batteur, retracer des yeux chaque ligne de son corps sans franchement de gène avant de reposer son regard dans celui du jeune homme qui lui faisait face. Après mûre observation, le guitariste se rendit compte qu'en plus d'avoir un visage des plus adorables, et des lèvres des plus tentatrices, il avait un corps des plus désirables. Bon... certes, il n'était pas exactement bâti comme un Dieu grec, mais Hizaki n'aimait pas franchement ce genre d'hommes, montés comme des taureaux, qui font tous deux mètres cinquante, qui la plupart du temps ont une sale gueule, qui se prennent pour des Dieux et qui se disent tous très profondément hétéro alors que les trois quarts d'entre eux sont des homosexuels refoulés. Non, loin de là, il préférait largement quelqu'un de plus mince, de physiquement plus appréciable qu'une brute épaisse qui vous brise la moitié des os en un simple câlin. Enfin bref...
Hizaki se pencha sur le batteur, les coudes sur les genoux et la tête entre les mains. Ses cheveux encadraient désormais le visage de Shinpei en plus du sien, et un léger sourire aux trois quarts pervers et un quart amusé éclairait celui du guitariste, laissant entendre au batteur le manque de catholicité de ses intentions.

"Ah... tu sais, j'ai p't'être pas envie de te répondre. C'est vrai ça! Et si j'ai pas envie de te répondre, on fait comment? Eh ben on bouge pas!", soupira-t-il, faussement exaspéré.

Sur le coup, il avait simplement envie d’embêter le batteur, et de jouer un peu avec sa patience, histoire de voir jusqu'où il pouvait pousser sa stupidité. Après tout, tant qu'à être un bouffon, autant l'être jusqu'au bout. Il sourit de plus belle. Jouer avec Shinpei pouvait devenir très intéressant, mais dans l'immédiat, il avait autre chose en tête qu'un jeu dont le but était de savoir lequel des deux étaient le plus stupide. Une idée des plus abruties lui traversa l'esprit. Et s'il capturait le batteur? Que dirait-il? Comment réagirait-il? C'était une excellente question qui trottait dans la tête du guitariste. Il laissa de nouveau son regard glisser sur le torse du batteur avant de se décider à lui poser la question.

"Et si je te kidnappe, tu fais quoi? Parce que pour un tant soit peu que tu saches utiliser des neurones, j'espère que t'as pas besoin de mode d'emploi, tu es en mesure de prévoir que si je te kidnappe, tu ne te débâteras pas. Je t'explique: si je te capture et que tu te débats dans le but que je te lâche, je risque de te lâcher. Et si je te lâche, tu vas tomber. Or, si tu tombes, il te faudra te lever pour revenir sur ton nuage. Et si j'ai bien compris, t'as pas la foi de te bouger les fesses pour remonter dessus. Donc par déduction, si je te kidnappe, tu ne feras rien, donc je ne vois rien d'autre que la politesse pour m'empêcher de te capturer. Maintenant t'as plus qu'à espérer que je sois poli.", affirma le guitariste en secouant la tête.

Il n'était pas sur que le batteur avait compris ne serait-ce que la moitié de ce qu'il avait dit, lui-même n'avait pas entièrement suivi l'enchaînement de ses idées, mais il osait espérer qu'il en avait saisi l'essentiel, qui pouvait rentrer dans une seule phrase, courte de surcroît: "Si je te kidnappe, tu ne bougeras pas.". L'idée était là, après c'était tout le pourquoi du comment il se contenterait de se laisser kidnapper. Pour lui faire croire qu'il était bel et bien capable de telles choses, alors qu'en réalité, il était bien trop gentil pour kidnapper quelqu'un, il se redressa, attrapa le batteur par la taille et l'attira brusquement et soudainement contre son torse, manquant de se faire tomber à la renverse avec Shinpei en prime. Mais il ne tomba pas et resta assis avec le jeune homme désormais prisonnier de ses bras. Bon, avec un effort de volonté, il n'aurait absolument aucun mal à se défaire de son étreinte, Hizaki le savait par expérience personne datant d'une bataille avec Yuki qu'un batteur avait pour le moins un peu de force dans les bras.  
Le guitariste laissa ses mains glisser le long de la taille du jeune homme pour aller taquiner ses hanches du bout des doigts, passant ces derniers sous le tee-shirt du plus jeune, qui s'était remis tout sagement à sa place lorsque Hizaki avait attrapé Shinpei.

"Et puis... tu exiges une réponse... Je peux te répondre, mais je n'ai jamais été très doué pour parler de ce qui me concerne par des mots. J'ai toujours préféré m'exprimer par des gestes, si tu vois ce que je veux dire. Donc, tu risques de ne pas trop apprécier ma réponse.", souffla-t-il à l'oreille du batteur.

Il sourit légèrement dans le cou du batteur. Effectivement, il doutait vraiment que le batteur apprécierait sa réponse, car s'il toutefois il lui répondait, ce ne serait que par des gestes et non pas par des mots, et il n'arrivait vraiment pas à cerner le batteur. Il lui semblait innocent et la seconde d'après lui montrait le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Shinpei

Roi de la Paresse
Roi de la Paresse
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 12/03/2013

Feuille de personnage
Objets/sorts:
100/100  (100/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 85

MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Sam 6 Juil - 13:29

Rien qu'à regarder la tête d'Hizaki, Shinpei savait parfaitement qu'il avait gagné un peu d'avantage. Non bien sûr que non ce n'était pas son but … Ou peut être que … Finalement c'est mieux de se retrouver avec une personne plutôt calme il vous laisse tout le loisir de réfléchir à tête reposer. Oui parce que le précédent visiteur était loin d'être calme ! Shinpei en avait encore mal à la tête à force d'avoir été secouer dans tout les sens. Le batteur détailla attentivement les expressions du guitariste. Il n'arrivait pas vraiment à définir ses ressentit mais il pouvait lire avant tout de la surprise et peut être un peu … d'incompréhension ? Sûrement Shinpei n'est pas quelqu'un de très clair et compréhensif mais au moins il avait le loisir d'observer le guitariste des Versailles dans le trouble complet. Il ne cessa de sourire en plongeant ses yeux dans les siens et entendit son interlocuteur murmurer quelque chose. Le batteur fut un peu déboussolé et ne savais pas vraiment s'il devait chercher à comprendre quoi que ce soit. Il l'avait bel et bien entendue murmurer mais quoi ? Cela restait le plus grand des mystères pour Shinpei. Peut être le saura-t-il plus tard qui sait ?

Hizaki paraissait un peu désorienté et Shinpei adorait cette expression ! Sans être méchant bien sûr mais cela prouvait que le petit batteur gagnait de l'avance et il adorait gagner ! Oui en effet le brun est joueur et en effet le brun fera tout pour gagner ! En restant évidement le plus calme du monde puisque de toute manière son péché ne lui permettait pas d'effectuer de grand mouvement ou de trop en demander pour qu'il se lève mais pourquoi ne pas utiliser la parole ou encore des petits gestes qui en disent long. Shinpei se doutait qu'il venait de perdre le jeune homme en face de lui qui n'avait encore rien dis. On lui a couper la langue ?! Ah non pas cool ça … Pas d'arrière pensées merci ! En vérité le brun se disait qu'il était peut être aller un peu loin dans son jeu et que son vis à vis ne le suivais sûrement plus. Oui il avait gagner mais par forfait de son adversaire ? Non quant même … Shinpei était peut être un peu trop joueur à son goût et à en voir sa tête il l'avait peut être gêné ou peut être déçus … Lorsque le guitariste des Versailles se mit à bailler Shinpei perdit son sourire se disant qu'il était sûrement ennuyant. Bon alors peut être est-il trop … Barbant ? Ou un truc dans le genre ? En même temps paresseux comme il est il est difficile de faire mieux … Mais le brun se disait qu'il était aussi difficile de faire pire … A cette pensée le petit batteur se découragea et regarda ailleurs pour essayer de trouver une solution et arranger les choses. C'est vrai après tout il avait peut être vexer son invité qu'il appréciait beaucoup.

Lorsque le batteur sentit du mouvement derrière lui il leva les yeux vers son interlocuteur qui l'observait avec attention. Il ne fit pas le moindre geste et laissa son corps tel qu'il était sans bouger. Il sentait un regard tout de même baladeur mais se dis que c'était sûrement son imagination. Shinpei parcourus à son tour la robe que portait Hizaki. Les motifs avaient l'air compliquer et toutes les coutures semblaient s'emmêler pour former de magnifique motifs baroques. Il s'égara un moment sur le ventre d'Hizaki avant de relever le regard vers ses yeux. Oui OK ça se fait pas de regarder le corps des gens mais Shinpei avait encore peur de dire une connerie et le détailler le tentait trop. Le cœur du batteur se mis à battre plus vite lorsque son vis à vis se pencha au dessus de lui. Il resta figer un moment regardant les cheveux du guitariste qui cascadaient tout autour de son visage. Le batteur regarda à nouveau ses yeux avant de baisser la vue sur ses lèvres comme par automatisme. Pourquoi regardait-il ses lèvres ? Le batteur ne pouvait s'en décrocher et fut surpris d'y voir un sourire s'étirer. Il se demandait bien que pouvait cacher ce sourire mais le simple fait qu'Hizaki n'en est pas marre de sa présence lui suffit pour le faire sourire à son tour. Oui maintenant il se promit de faire tout son possible pour ne plus ennuyer son invité. C'est vrai le guitariste devait se faire chier avec le brun en fin de compte …

"Ah... tu sais, j'ai p't'être pas envie de te répondre. C'est vrai ça! Et si j'ai pas envie de te répondre, on fait comment? Eh ben on bouge pas !", soupira-t-il, faussement exaspéré.

Voilà c'est ça ! … Quoi ?! Mais Shinpei voulait sa réponse ! Mais cela veut dire qu'il voulait jouer à ça lui aussi ? Rien que se fait redonna le sourire au batteur laissant une étincelle de malice illuminer ses pupilles noisettes. Peut être que le batteur avait un peu commencer c'est vrai … Mais l'autre jeune homme l'avait suivis sans soucis ce qui voulais bien dire qu'il était partant et que donc le batteur n'était pas quelqu'un de barbant !! Il avait presque envie de sortir le Champomy à cette option mais il ne fallait pas se réjouir trop vite … Peut être que le guitariste était capable de dire "Bon ben puisque tu ne bouge pas je me casse !!" mauvais plan les gars … Mais de toute manière Shinpei ne laisserais pas tomber pour autant il voulait gagner et il gagnerais point finale !! Il ne se laisserais pas embobiner aussi facilement après tout il devait être le maître du jeu !! C'est alors que le batteur se concentra sur l'expression de l'autre jeune homme. Le voir sourire ainsi lui donner l'impression que les idées lui fusaient dans la tête. Le batteur en avait aussi c'est vrai il avait plus d'un atout dans sa manche et hors de question qu'il se laisse abattre de la sorte !

"Et si je te kidnappe, tu fais quoi ? Parce que pour un tant soit peu que tu saches utiliser des neurones, j'espère que t'as pas besoin de mode d'emploi, tu es en mesure de prévoir que si je te kidnappe, tu ne te débâteras pas. Je t'explique: si je te capture et que tu te débats dans le but que je te lâche, je risque de te lâcher. Et si je te lâche, tu vas tomber. Or, si tu tombes, il te faudra te lever pour revenir sur ton nuage. Et si j'ai bien compris, t'as pas la foi de te bouger les fesses pour remonter dessus. Donc par déduction, si je te kidnappe, tu ne feras rien, donc je ne vois rien d'autre que la politesse pour m'empêcher de te capturer. Maintenant t'as plus qu'à espérer que je sois poli.", affirma le guitariste en secouant la tête.

Shinpei l'avais écouter jusqu'au bout mais les seules choses qu'il avait compris c'est "kidnappe", " lever" et "revenir". Dur la vie … Ça veux dire faire des efforts physiques ? Mais comment ?! Alors comme ça le guitariste à développer son plan mais Shinpei n'avait pas vraiment compris le comment du pourquoi. Si ça se trouve il voulait l'embrouiller pour lui faire croire quelque chose qui en fait se révèle vrai. Mais si cette chose se révèle fausse pourquoi avoir exposer ce plan s'il ne sert à rien pour rire ? Shinpei ne comprenait rien à ses propres questions et décida de se fier à son instinct. Pour ça il fallait qu'il trouve un plan de secours et vite. Une idée fleurit dans son esprit et Shinpei continua de sourire d'un air machiavélique.

« Oui mais si tu me kidnappe et que je ne peux pas me débattre ce ne serait pas drôle ? Tu ferais ça à un invalide ? » Demanda Shinpei avec sa fausse bouille d'ange. Un démon se cache bel et bien derrière ce masque mais il n'était pas prêt de le faire tomber pour l'instant. « Mais mettons tu me kidnappe quand même et je me laisse emmener bien sagement. Qui te dis qu'une fois là-bas tu ne vas pas le regretter ? C'est vrai après tout je ne fait pas trop d’effort physique mais si j'en fait tu risque d'avoir quelques surprises trésor … »

Le batteur était fière de son petit discours en espérant qu'il n'est pas trop perdu son invités dans ses propos farfelus. Il était difficile de le suivre par moment mais au moins il essayait c'était l'essentiel … Une vrai énigme sur patte quand on y pense … Lorsque le guitariste attrapa le batteur celui-ci fut au début surpris avant de se laisser faire en souriant. Shinpei ne bougea pas et continua de planter ses yeux dans ceux d'Hizaki y décelant beaucoup d'émotions qui le firent sourire un peu plus. Le plus jeune mordis sa langue en sentant les doigts du guitariste glisser sur ses hanches. Il baissa les yeux pour observer ses mouvement en se collant un peu plus contre le guitariste pour prendre appuie sur lui. Son sourire s'élargit avant qu'il ne se morde la lèvre en sentant les doigts d'Hizaki effleurer sa peau. Il releva les yeux vers le jeune homme quand il commença à parler.

"Et puis... tu exiges une réponse... Je peux te répondre, mais je n'ai jamais été très doué pour parler de ce qui me concerne par des mots. J'ai toujours préféré m'exprimer par des gestes, si tu vois ce que je veux dire. Donc, tu risques de ne pas trop apprécier ma réponse.", souffla-t-il à l'oreille du batteur.

Le batteur sentit un frisson parcourir son dos sans pour autant perdre son sourire. Il glissa avec lenteur les bras autour du cou du guitariste avec de lents gestes. Certes il était un peu mou voir même extrêmement lent mais il ne plaignait pas cette particularité qui pourrait lui faire gagner du terrain par la suite. Évidemment car la partie était loin d'être finis. Shinpei n'avait pas dis son dernier mot et ce n'est pas quelques mots qui vont lui faire peur. Après tout pourquoi ne pas s'amuser maintenant qu'il en avait l'occasion ? Hizaki n'allait pas le détourner de la victoire et il voulais aussi voir jusqu’où serait prêt à aller le guitariste. Pourquoi ne pas le tester après tout ce serais drôle ? En plus qu'est ce que risque le batteur ? Rien alors que la partie commence !! Le batteur se redressa un peu mettant un genoux de chaque coté des jambes d'Hizaki. Il ne lâcha pas son étreinte autour de son cou sans jamais perdre son sourire et s'éleva un peu. Il dus baisser les yeux pour regarder dans ceux du guitariste d'un air joueur.

« Si tu crois que ça me fait peur … » Sortit Shinpei d'un air des plus naturel qu'il sois. « Si tu veux me parler avec les gestes ça ne me gêne pas je peux très bien faire la même chose tu sais ? » Le provoqua le batteur sans jamais perdre les yeux brun du guitariste.

Le batteur se rassis un peu sur Hizaki avant de glisser ses doigts dans ses cheveux. Shinpei voulais savoir jusqu'où irait le guitariste et savoir s'il voulait le battre. Car le brun n'était pas prêt de laisser tomber et la victoire devait lui être à porter de main. Petit jeu amusant c'est vrai. Où conduirait-il ? La curiosité du plus jeune refit surface et se dis qu'après tout ce serais vachement amusant d'en voir le résultat. Les doigts de Shinpei glissèrent jusque dans la nuque du guitariste pour venir effleurer sa peau d'une lenteur sans fin. Il descendit doucement le long de sa colonne vertébral avant de s'arrêter juste à la limite ou commençait la robe c'est à dire à la lisière de ses omoplates. Cette petite caresse avait duré longtemps et Shinpei s'en amusait se disant que de toute manière il ne pouvait pas faire plus vite. Après ça le brun plongea ses yeux dans ceux de son vis à vis souhaitant voir sa réaction …

_________________


Take it easy !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
avatar



MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis) Sam 3 Aoû - 23:53


Shinpei, un bien mignon prénom pour une personne telle que le petit batteur qui à première vue, semblait tout mignon et innocent. Oui, à première vue, car après mure réflexion et observation, Hizaki avait décrété, mentalement bien sur, que son vis-à-vis était un fourbe, qui se servait de sa bouille d'ange pour faire croire qu'il ne l'était pas. Il avait une tête de fourbe et un comportement de fourbe. Pour sa tête, bah... c'était ainsi, il avait une tête de fourbe, et pour le comportement, il utilisait sa mignonnité pour obtenir ce qu'il voulait, dans le cas présent une réponse. Quoiqu'au final, l'histoire d'utiliser sa tête pour tout savoir revenait à avoir une tête de fourbe. Euh.. question, le mot mignonnité existe-t-il vraiment? Le guitariste se posa un instant la question avant de laisser tomber. De toute façon, cette question était vraiment moisie, d'une inutilité absolue: elle ne servait à rien. Si le mot mignonnité n’existait pas, eh beh... tant pis pour vous, il l'emploierait quand même! Hizaki soupira. Quoi qu'il en soit, il lui était bien trop fatiguant de réfléchir sur du vocabulaire. Tant que la syntaxe et l’élocution y étaient, c'était bien suffisant. Le but n'était-il pas uniquement de se faire comprendre? Dans ce cas, il fallait un peu de logique aussi... Bah! Trop compliqué pour lui, qui n'avait aucune envie de perdre son temps à réfléchir à des trucs aussi inutiles que l'existence ou inexistence d'un mot. Par ailleurs, chaque mot qui était composé de trois syllabe ou plus possédait l'énorme... non, le TITANESQUE pouvoir d’assommer le guitariste, alors comme le mot mignonnité cen comptait quatre, alors Hizaki déclarait forfait. Non pas qu'il n'ait pas la capacité intellectuelle de décortiquer quatre syllabes, ça, même un enfant de cinq ans pourrait le faire, mais il avait tellement la flemme de se prendre la tête pour de telles broutilles... Hizaki et ses réflexions intérieures. Hizaki et l'inutilité. Hizaki, l'inutilité et ses réflexions intérieures. Ou plutôt, Hizaki et l'inutilité de ses réflexions intérieures. Une magnifique histoire d'amour, éternelle même, digne de Roméo et Juliette. Mais, comme c'est aussi romantique que Shakespeare, c'est au moins aussi inutile, voir beaucoup plus. M'enfin... aussi inutile que pouvait être le guitariste, il s'assumait ainsi, c'était bien l'essentiel dans toute cette histoire.  

Secouant la tête pour se sortir de ses pensées, il se dit un court instant qu'il aller finir par se faire mal au cou à force de secouer la tête de la sorte, puis il sourit à cette idée. S'il voulait arrêter de secouer la tête, il fallait qu'il arrête d'être distrait. Et pour arrêter distrait, il fallait qu'il arrête de penser à des trucs inutiles, mais pour ça, il fallait qu'il oublie d'être bête. Pas possible, se dit-il, assez catégorique envers lui-même. Mais un jour viendra où les idiots domineront le monde. Souriant à cette pensée assez cataclysmique, il reporta son attention sur le batteur, qui quand à lui ne semblait pas perdu dans les méandres de l'inutilité. C'est vrai ça. Imaginez un peu le jour où les dirigeants mondiaux seraient des abrutis. Certes, les actuels pouvoirs en place ne sont pas d'une grande intelligence qui permettrait d'instaurer la paix dans le monde et de faire que tout le monde vit heureux dans le meilleur des mondes, mais imaginez s'ils étaient plus cons encore. Ah, là, se serait carrément... apocalyptique! Bref... tout ça pour dire que Shinpei semblait réfléchir intelligemment, contrairement au guitariste. Apparence que le-dit guitariste avait raison, puisque le batteur se mit à sourire de manière pas très innocente, assez fourbe, à vrai dire.

« Oui mais si tu me kidnappe et que je ne peux pas me débattre ce ne serait pas drôle? Tu ferais ça à un invalide? Mais mettons tu me kidnappe quand même et je me laisse emmener bien sagement. Qui te dis qu'une fois là-bas tu ne vas pas le regretter ? C'est vrai après tout je ne fait pas trop d’effort physique mais si j'en fait tu risque d'avoir quelques surprises trésor… »

Fausse tête de petit ange tombé sur Terre, quoique dans leur situation, Hizaki ne savait pas trop s'il s'agissait de la Terre ou non. Mais là n'était pas la question. Le batteur proposait de se laisser emmener? Bah ok, no problem! Risquait-il de le regretter? Oui, d'après le batteur, mais le "trésor" qui conclut la protestation du plus jeune cassa un peu l'ensemble quand même! Il était marrant quand même, le p'tit Shinpei. Du moins, il amusait beaucoup Hizaki. De plus, il était tout mignon à se dire invalide alors qu'il était juste la pire feignasse de tout l'univers. Eheheh, c'est qu'il n'avait pas l'air contre se faire kidnapper le petit. Atoutita jeune innocent! Arrête de te mordre la lèvre! Atoutita était un mot qu'Hizaki venait d'inventer. Il n'avait pas vraiment de signification particulière, mais voulait tout dire, du moins pour lui.

Le batteur toujours dans ses bras continuait de lui sourire comme... un imbécile heureux, ou du moins un truc qui y ressemblait. Hizaki fut surpris mais néanmoins pas déçu lorsque Shinpei laissa glisser avec une lenteur déprimante ses bras autour de son cou. Voilà une lenteur qui lasserait, voir qui énerverait, bien vite le guitariste.  Il laissa néanmoins le batteur faire ce qu'il voulait au rythme qu'il voulait. Il n'allait tout de même pas râler maintenant, alors que le batteur semblait si gentillement réceptif aux attentes d'Hizaki. Bien, il serait donc sage, patient et gentil avec Shinpei.

"Tsss..., tu es bien innocent. Sache que je ne regrette jamais ce que je fais, surtout en ce qui concerne les "efforts physiques", comme tu dis. C'est bien trop compliqué de vivre avec des remords, lui expliqua-t-il. Alors maintenant, explique moi comment je pourrais regretter quelque effort physique de ta part."

Il n'hésita qu'un court instant avant d'ajouter.

"Tu pourras bien faire tout ce que tu veux de moi, il y a peu de chance pour que tu arrives à me le faire regretter."

Effectivement, le batteur avait bien peu de chance d'arriver à faire regretter quelque chose au guitariste. Suuurtout si ce qu'il avait l'intention de lui faire regretter concernait le physique. Le guitariste partait du principe qu'un regret vous bloque dans le passé et vous empêche d'avancer, alors si ce petit batteur fort mignon n'était là que pour lui mettre la baffe de sa vie avant de se barrer en courant, ou dans son cas plutôt en rampant, et beh... Hizaki serait bien déçu, son égo bien froissé, mais il survivrait à cet éventuel échec total. Il sourit à cette idée, comme si le batteur aurait un jour le courage nécessaire pour lever sa main dans l'attention de lui mettre une baffe... Ce serait... la gifle du millénaire, pire que toute celles qu'il n'avait jamais encaissé dans sa vie et qu'il n'encaisserait jamais, ou pas. Bref... la baffe de sa vie, et même celle de sa mort.  

« Si tu crois que ça me fait peur… Si tu veux me parler avec les gestes ça ne me gêne pas je peux très bien faire la même chose tu sais ? »

Hizaki crut qu'il allait éclater de rire en entendant les paroles de son cadet, mais se mordit la lèvre pour s'en empêcher. Venant de lui, ça contrastait tellement avec sa petite tête d'ange que ça venait à manquer de naturel d'une manière que le guitariste trouvait des plus risibles. Il s'empêcha néanmoins de lui faire la remarque pour plusieurs raisons. Premièrement, parce que ce n'était pas très poli. Deuxièmement, il n'avait aucune envie que le batteur, vexé, décide se partir là maintenant tout de suite, laissant le guitariste en plan. Oui... mais non. Un peu de politesse tout de même. Il s'empêcha donc de rigoler et se contenta de laisser le batteur faire se dont il avait envie. Batteur qui se rassit sur le guitariste avant de venir effleurer sa nuque du bout des doigts avec une extrèèèème lenteur. Tsss... Il était lent, mais lent!! Pas grave... Hizaki s'efforcerait d'être patient pour une fois dans sa vie. Les doigts du batteur glissèrent avec la même lenteur plus que frustrante dans son dos. Il frissonna au contact des doigts de Shinpei. Si le batteur restait aussi lent, Hizaki risquait fort de s'énerver, et sa résolution d'être "sage, patient et gentil avec Shinpei" volerait bien vite en éclat. Problématique... De plus, naturellement, il n'était pas un homme patient et bien au contraire, il préférait obtenir ce qu'il voulait bien rapidement, mais malheureusement pour lui, cela semblait être mission impossible pour le batteur. Le regard noyé dans celui de son cadet, il ne put s'empêcher de sourire devant le visage d'ange noir de son vis-à-vis. Un bien mignon jeune homme quand même, un peu trop enfantin pour pouvoir dire qu'il était beau, et adorable n'était pas non plus ce qui le caractérisait le mieux, mais mignon, c'était bien. En tout cas, Hizaki considéra la réaction du batteur comme une invitation. Qui ne le prendrait pas de la sorte? Personne. Il était tout de même ravi de la tournure que prenait les événements, puis il repensa aux treize ans qu'il avait donné à Shinpei à vue d’œil. Il n'était pas totalement faux que, avec Shinpei dans les bras, le guitariste se sentait comme même un p'tit peu pédophile sur les bords. Mais cependant, le petit batteur de SuG lui avait implicitement expliqué qu'il n'avait rien contre le fait de se faire tripoter, du moins c'est comme ça qu'Hizaki l'avait compris. Il ne voulait pas dire ça? Eh beh... tant pis pour lui, il n'avait qu'à être plus explicite!

Bon... récapitulons... Shinpei n'avait aucun problème quand au fait de se faire kidnapper, et aucun non plus contre le fait de se faire tripoter. Ok, on le kidnappe! Hizaki n'hésita pas plus quant à son plan de kidnapping. Eheheh... il pourra toujours protester s'il n'est pas content, pensa sarcastiquement le guitariste. Gardant Shinpei contre lui dans ses bras, il descendit du nuage et empêcha Shinpei de retomber sur le sol en lui attrapant les cuisses. Le pauvre ne se relèverait pas seul de toute façon, alors Hizaki n'allait pas le laisser là, bien au contraire! Bien déterminé à retrouver son palais dans lequel il s'était senti tellement à sa place, il essaya de se retrouver dans les nuages grâce à ses souvenirs visuels. Euh... ouais bah croyez pas, quand le décor c'est partout le même autour de vous, c'est vachement pratique de se retrouver grâce à ses seuls souvenirs et sens de l'orientation. Surtout quand on porte une robe et qu'on a quelqu'un dans les bras. Ehehe, en plus, cherchez pas, Hizaki, c'est l'homme le plus équilibré du monde quand il porte quelqu'un. Vous voulez une preuve? Eh bien... là, Hizaki trébucha sur le bas de sa robe et tomba en avant... dans le vide? Wait... On était pas sur des nuages y'a quelque secondes? Au fait ils ne tombaient pas vraiment. Oui, "ils", puisque Shinpei était toujours dans ses bras. A la fin de leur chute pas vraiment chute, Hizaki avait lâché Shinpei  et était maintenant à quatre pattes au dessus du batteur, sur... un lit?! Le guitariste releva la tête. Effectivement, ils avaient bien "atterri" dans la même chambre que celle où Hizaki farnientait à son arrivée ici. Il sourit à Shinpei d'un air tendre et pencha la tête.

"Eh beh tu vois, j'ai même pas eu le temps, ni le besoin d'ailleurs, de te kidnapper."


Il se redressa et s'assit sur le batteur, puis revint pour la énième fois jouer avec une mèche de ses cheveux. En continuant de sourire, le guitariste inversa leur position d'un coup de hanche et fit glisser sa main sur la joue du plus petit. Il était content d'être enfin ici, entre quatre murs. Déjà, parce qu'il était plus à l'aise ici, il se sentait plus... "chez lui". Et ensuite bah... parce qu'il préférait un lit qu'un nuage, arrière pensée ou pas. sa main dériva lentement sur le torse du batteur avant qu'il ne la laisse retomber sur les draps. Se souvenant de se que lui avait dit le batteur, il perdit son sourire tendre pour en adopter un moins innocent.

"Mais dis moi, "trésor", n'aurais-tu pas quelque chose à me faire regretter?, insinua-t-il en enroulant ses bras autour du cou de son cadet. Personnellement, je veux bien que tu essayes de me faire regretter de t'avoir kidnapper, mais je pense que tu auras bien du mal, "trésor"."

Laissant échapper un petit rire, Hizaki se demanda si Shinpei avait compris pourquoi ils avaient brutalement changé d'endroit, parce que lui non. Oh, ce n'était pas pour lui déplaire, loin de là, bien au contraire même! Il était très heureux d'être enfin "à la maison", et comptait en profiter un maximum!

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis)

Revenir en haut Aller en bas

Ah m*rde, ça c'est pas Yuki~~ [Rp Shinpei et Hizaki] (finis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ADISSABEBA [ RIP ]
» [Presse] Télé star, Tokio Hotel: Le groupe est-il Fini ?
» Photo chibi JE
» manga devil devil
» quel est ce vernis gibson?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parallel Worlds :: Hors RP :: Archives :: RP-