Parallel Worlds

Imaginez un monde où les péchés et les vertus s'affrontent.Les artiste de la k-pop et je la j-pop sont sous l'emprise d'un maléfice faisant ressortir leurs péchés ou leur vertus. Comment vont-ils s'en sortir ? A vous d'écrire l'histoire ...

Partagez| .

[SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Dim 20 Avr - 13:59




La voie des humains

Epreuve N°2


Tu croyais vraiment que tout ça allait se finir si rapidement ? Non pas encore ... Une journée banale qui commence pour toi, mais ce n'est pas du tout ce que tu crois ... Les rues de Tokyo semblent tellement tranquilles à cette heure si matinale de la journée. Nous sommes pourtant presque au début du mois de mai et pas beaucoup de monde ne vagabondent dans les rues. Peut-être est-ce dû au mauvais temps ? Mais toi ce n'est pas ça qui te fera reculer. Le temps est à l'orage pour aujourd'hui, mais pourtant, tu es quand même sortie. Sans ton parapluie ? C'est inconscient de ta part, tu ne trouves pas ? Mais ce n'est rien peut être qu'avec un peu de chance, il ne pleuvra pas ... Pourtant, il n'y a pas un chat dans les rues ... Cela décrirait qu'une averse approche ? Tes pas de guident de boutique en boutique et tu décides de flâner un peu avant de rentrer chez toi.


Avoue que ce serait bien trop simple si tout ne faisait que se passer comme ça. En t'approchant d'une des rues parallèles à la tienne, tu crois entendre des cris. Certaines questions se bousculent dans ta tête. De quoi peut-il s'agir ? Ta curiosité te pousse à aller voir. Plus tu avances dans la rue plus les cris deviennent fort. Signe que tu approches de cette source sonore. Tu t'arrêtes alors lorsque tu trouves la cause de tout ce chahut. Une petite fille pas plus âgée que 6 ou 7 ans est assise au milieu d'une ruelle sombre. La petite fille pleure et appelle sa mère autant qu'elle le peut. Que fait-elle ici toute seule ? Les rues de Tokyo recèlent bien des secrets, mais il faut avouer que là, c'est fort ! La jeune fille crie plus fort apeurée par ce qui peut lui arriver. Elle semble perdue loin de sa mère n'est-ce pas ? La petite se tourne en entendant tes pas et se remet à pleurer. Elle se lève et cours dans ta direction. La fillette ne parvient pas à s'exprimer ses larmes lui coupant la parole à chaque fois. Elle semble affolée et il n'y a aucun doute sur le fait qu'elle est perdue la trace de sa mère. Alors que comptes-tu faire à présent ? Plusieurs choix s'offrent à toi certain plus ou moins raisonnables, mais il va falloir choisir maintenant ...


©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Hogata

Humain
Humain
avatar


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 32
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Objets/sorts:
0/100  (0/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 350

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Dim 20 Avr - 22:56









Je ne comprends pas vraiment ce qu’il vient de se passer, je suis assez perdu. Si c’était vraiment un rêve était-ce un signe pour me montrer ce qui me rend vraiment heureux ? Pour me dire comment me servir de tout cet argent qui ne me sert à rien ? Je ne sais pas, tout ce que je sais, c’est que j’ai vraiment envie de créé une association pour les gens qui en ont besoin. Je vais sortir aujourd’hui et photographier le paysage pour trouver un nom à cette association et y travaillé sérieusement ; ayant cette idée en tête je me prépare rapidement et sort, ne faisant pas du tout attention au temps qu’il fait dehors sur le coup. Ce n’est que quand je me mets à faire des photographies, que je vois que la pluie menace de tombée. Tant pis, je continue ma route et mes photos, je ne me sens pas de faire demi-tour maintenant, pas par fainéantise, mais parce que ça serait un peu comme si je revenais sur mes pensées, que j’abandonné mon projet en cour de route tout ça pour ne pas être mouillé. Cette pensée est pleine d’images et de sous-entendus mais c’est ce que je ressens.

Bref, je fais donc des photographies et vais dans des boutiques et magasins, inscrivant beaucoup de chose et discutant avec les commerçants, en leur parlant de mon projet. Je suis étonnais de voir que tant de commerçants sont d’accord avec moi et accepterais de m’aider à leur échelle, je me dis que le monde n’est pas aussi pourrit qu’on le prétend et qu’il existe encore des gens qui s’impliquent pour les autres, et ceux, même s’ils n’ont pas eux-mêmes de gros moyens. Une fois la tournée des magasins et boutiques faites, je décide que je vais me balader dans le coin et prendre plus de photographies. Je découvre alors un tag qui m’interpelle, il y est inscrit «  Love Life ». C’est franchement un beau tag, avec de jolies couleurs et un slogan que je trouve juste parfait. Aime la vie. J’ai trouvé le nom de l’association, je me sens mieux maintenant et même si ça m’obsède depuis le réveil, je me rends enfin compte qu’il n’y a quasiment personne dans les rues. Nous sommes à Tokyo, c’est vraiment un fait étrange. A Tokyo il y a toujours beaucoup de gens à tout heure de la journée ; je prends encore des photographies, mais cette fois ci de tout ce qui m’entoure, je me croirais presque dans un film de zombies, ça me flanque un peu la pétoche pour être franc et c’est pour ça que je me hâte de rentré chez moi.

J’étais en route, et même presque arrivé, quand, j’ai entendu des cris. Je vous jure, je m’attends à trouver un zombi en train d’attaquer une fille, ou un homme avec des cris vachement féminin, dans quel cas il sera difficile pour moi de ne pas me moquer ; je n’y peux rien moi, si je suis moqueur, si ? Bref ; en me rapprochant des cris, je finis par voir une petite fille et pour le coup, je ne ris pas du tout. Que fais une enfant seul dans les rues de Tokyo lors que le temps est à l’orage et que ce n’est pas franchement recommander de laisser un ou une enfant seul ces derniers temps. Quand elle me voit, la petite cours vers moi et je me met directement à sa hauteur en lui tendant les bras, l’enlaçant alors comme le faisait ma propre mère et lui câlinant les cheveux en chantonnant pour qu’elle se calme, et que je puisse en savoir plus.


  • « Chuut, c’est fini, je vais t’aider à retrouver ta maman, d’accord ? Mais il faut que tu arrives à répondre à mes questions pour ça. N’ai pas peur, on va chercher et trouvé ta maman ensemble. »


Je continue alors avec beaucoup de douceur, même si je ne pense pas avoir d’enfants plus tard, je sais qu’ils sont notre avenir et comme, étant petit, ça m’est arrivé deux fois de perdre ma mère, je sais ce que cette petite ressens. J’espère qu’il n’est pas arrivé malheurs à sa maman, très franchement. Si c’est le cas, j’appellerais la police, de toute façon, suivant les renseignements que me donne cette petite, j’irais soit chez moi pour trouver plus d’informations sur mon ordinateur et lui donner une friandise, histoire de lui changer les idées ; mais ça fait limite pervers même si je n’ai rien d’un pervers. Soit j’irais à la police, mais je ne voudrais pas que ça lui fasse peur de voir tous ces hommes en bleus avec leur grosse voix et leurs sourires souvent trop forcés pour paraitre réels et rassurer. Soit, si c’est possible, je vais tout simplement la raccompagnée à l’adresse qu’elle m’indiquera et j’expliquerais à sa mère où je l’ai retrouvée et si sa maman n’est pas là, alors je resterais avec cette petite fille jusqu’à que quelqu’un rentre et que je sois certain que la petite fille soit en sécurité.

En attendant, j’essaie de calmé cette enfant de la seule façon que je connais en me disant qu’au fond, c’était une chance d’avoir perdu ma maman car aujourd’hui, ça m’aide à savoir comment agir un minimum. Je suis quand même choqué ; je n’entends pas la mère appeler, tout est si calme aujourd’hui que je suis certain qu’on l’entendrait, même de loin. Je me demande si c’est une bonne mère mais pas seulement, je me demande aussi si elle n’a pas eu un problème de santé et que la petite cherche simplement de l’aide pour qu’on l’aide à sauver sa maman. J’espère que ce n’est pas ça, perdre sa mère, à son âge qui plus est, c’est juste atroce. Il ne faut pas que je pense des choses aussi négatives. Cette petite princesse a peut-être simplement suivit un oiseau qu’elle trouvé joli et c’est perdue en route et peut-être que sa maman ne s’est pas encore rendue compte de son absence. Je sais que le rôle de maman demande énormément d’attention et que les enfants vont vite. Si ça se trouve, sa mère est au travail et l’a laissé à la maison car elle été malade. Je ne sais vraiment pas quoi penser.


  • « Dis-moi, tu sais si on est loin de ta maison ? »


Je pense que c’est vraiment la meilleure des questions à poser pour le moment, car elle ne nécessite pas de réponse longue et pour l’instant, son nom et son prénom ne me servirait pas à grand-chose, ni même son âge et puis, je pense que ça peut bien m’aider pour la suite.




© mise en page : 2981 12289 0

_________________

♪♫~ But I love life so much ~♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Mar 22 Avr - 15:13




La voie des humains

Epreuve N°2


La petite fille se met alors à pleurer un peu plus. La jeune fille reste dans tes bras sans pouvoir parler. On dirait qu'elle a l'air vraiment perturbé ! En même temps, une si jeune fille égarer dans les rues de Tokyo alors qu'il n'y a pas un chat dans les rues ... Cette petite aurait pu tomber sur pire ! Un Yakuza ou autre malfrat ! Elle a eus de la chance de vous trouver, vous et pas quelqu'un d'autre. Mais tu décides en premier lieu de sortir de cette impasse avec elle. La fillette tient ta main en regardant autour d'elle se calmant peu à peu de sa crise. Son regard se posa sur toi lorsque tu t'accroupis près d'elle pour lui demander si sa maison était loin. Mais malheureusement cette fillette n'a que quelques années et elle serait incapable de se repérer toute seule ! D'ailleurs la petite blonde fait un signe négatif de la tête en reniflant un peu. Elle semble si fragile comme ça, mais sais-tu vraiment jusqu'où peut aller cette enfant ? Tu ne vas pas tarder à le comprendre et pour ce qui est de la fillette son nom et son âge ne te seront en effet d'aucunes utilités.


La petite blonde détourne son attention de toi pour poser ses yeux clairs sur une boutique non loin de là. La jeune à l'air calme tout un coup. Elle a l'air de s'être assagie si soudainement. La boutique que la fillette contemple semble être une boutique de bonbon. Comme tous enfants de son âge, elle est attirée par des choses comme celle-là, mais ce n'est qu'un début. La petite blonde sourit doucement avant de tirer ton haut et pointer du doigt l'entrée de ce magasin. Elle semble déterminer et commence à te presser pour que vous y alliez. Je pense qu'elle n'est pas prête de lâcher l'affaire au vu de sa détermination. Elle commence à le faire savoir en criant un peu avant qu'elle ne se taise et regarde à nouveau la porte vitrée. Sans attendre une seconde de plus, la fillette lâche ta main et se précipite vers le magasin. Elle y entre et disparaît de votre vue soudainement. Mais que réserve encore cet enfant. En la suivant tu peux constater que la petite fille fait ses courses toutes seules. Elle dévalise presque la boutique de bonbon pour elle toute seule. Une multitude de sucreries ornent ses bras et la fillette vous montre tout ce qu'elle souhaite. Il y en a vraiment un paquet ! Une petite fille peut-elle vraiment manger autant ?

Le vendeur semble heureux de voir tout ça et vous salues à votre entrée dans la boutique. La jeune fille vous fait savoir qu'elle veut tout ça sous peine de ne pas quitter la boutique de sitôt. Mais quel sera votre choix à présent. Les opportunités sont nombreuses et il n'y a pas vraiment de bon chemin à adopter. Chacun suit sa propre voie mais toi Hiroto quelle voie choisis-tu de suivre. La blonde sautille essayant d'attirer ton attention. Tu ferais mieux de te décider sa patience semble avoir des limites ! Que dirait sa mère si elle la voyait ? C'est à toi de faire un choix maintenant.




©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Hogata

Humain
Humain
avatar


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 32
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Objets/sorts:
0/100  (0/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 350

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Ven 25 Avr - 22:35









Les enfants m’épateront toujours. Malgré tout son chagrin, la petite fille s’arrête de pleuré. Je suis content, je déteste voir les gens pleuré, adultes ou enfants. Cependant, quel ne fut pas ma surprise quand je vis que cette même petite qui a cessé de pleurer, va mieux grâce à une boutique de bonbons. J’ai vu que c’était une petite étrangère, les blondes aux yeux bleus ne cours pas le Japon il faut dire. C’est peut-être pour ça qu’elle se tient moins bien que les autres enfants que j’ai déjà vu. Pas que je la juge mal loin de là, je trouve ça plutôt bien qu’elle soit si directe. Au moins, je sais ce qu’elle veut et je n’ai pas à me creusé la tête trop longtemps ; pour quelqu’un qui ne connait rien aux enfants comme moi, ce n’est pas négligeable. Il n’empêche que je ne comprends pas pourquoi elle a criée ainsi, peut-être n’ai-je tout simplement pas été assez rapide pour elle, en tout cas, j’ai eu peur quand elle a traversé comme une furie, s’il y avait eu une voiture je ne me le serais jamais pardonner. Il faut que je fasse attention, c’est une enfant.

Je vais donc dans la boutique où je retombe en enfance et ais déjà l’eau à la bouche et même si je me dis que la petite ne pourra pas manger tout ça d’un coup, je pense qu’elle n’a peut-être pas l’occasion d’en manger souvent. Je suis partagé pour le coup et m’accroupit devant elle et commence d’une voix us douce qu’à l’accoutumer, après tout, elle a eu des émotions fortes et ça ne fait de mal à personne de manger un peu de sucreries.

« Je veux bien acheter tout ce que tu as dans les bras. Mais il faudra que tu partages avec moi. Sinon, tu risques d’être malade et ta maman serait très en colère contre nous deux. »

Je souris et réfléchit un peu pas longtemps, j’ai l’impression que la patience n’est pas le point fort de cette petite princesse. C’est vrai que des fois, il faudrait se montré impatient mais pour être franc, mon éducation fait que j’ai appris à être très patient, car tout vient à point à qui sait attendre. Je vais alors vers le vendeur que j’ai salué en entrant et fait signe à la jeune fille de venir.

  • « J’aimerais acheter tout ce que cette jeune demoiselle a dans ses bras s’il vous plaît… Excusez-moi ? Etait-elle déjà venue dans votre boutique avant ? Je viens de la trouver en pleur dans la rue là-bas et elle n’a pas l‘air de savoir d‘où elle vient. Il me semble qu’elle n’est pas typée Japonaise mais elle comprend le Japonais puis-ce qu’elle m’a compris. »


Je regarde alors à nouveau la petite blondinette et vient la prendre dans mes bras pour qu’elle donne les sucreries au vendeur et qu’il compte pour combien il y a de tous ces délicieux bonbons qui me donnent aussi envie, je dois l’avouer. Je la soulève aussi pour qu’il puisse la voir correctement, s’il ne l’a jamais vu, tant pis, mais s’il y a une chance pour qu’il l’ait déjà vu avec l’un de ses parents alors autant demander. Je pense alors que sa mère ne serait peut-être pas d’accord pour que sa fille mange autant de bonbons, il serait temps que je réagisse. J’ai dit à cette petite que je j’achetais ce qu’elle veut alors je tiens parole. Si ses parents ne sont pas d’accord, lors ils lui en priveront plus tard mais ils ne sont pas là, et même pire, la petite est toute seule en plein Tokyo et comme il n’y a personne dehors, elle pourrait se faire enlever sans que personne n’en sache rien ou même pire, se faire violée, il a des gens qui sont dégoutants et qui n’attendent qu’une occasion comme ça pour, de façon atroce, assouvir leurs fantasmes horribles. Je suis vraiment content d’être tombé le premier sur elle, parce que je sais que le pire qu’elle risque avec moi, c’est d’attraper des caries. Une fois que le vendeur m’a donné le prix, que j’ai payé et qu’il m’a répondu aussi, une idée me vient.

  • « Ça te dis que je te garde dans mes bras le temps que tu te régale avec tes bonbons ? Comme ça, je marcherais et tu me diras si tu reconnais l’endroit où sont tes parents… Ta maman doit être très triste que tu ne sois pas là princesse. »


Je pense que c’est la solution la plus raisonnable et pour l’instant, c’est la meilleure qui me vient en tête ; je pense que les sucreries l’aideront à rester tranquille un moment et qu’on ira plus vite si je la porte. Même si elle courts vite, marché en mangeant ce n’est pas super, alors en courant ; Et puis, elle est légère, bien plus que ma guitare je trouve même alors c’est le mieux. Une fois que j’ai eu ma réponse je sors de la boutique, le vendeur ayant mis le sac de friandises dans les bras de la petite et retourne dans la rue où je l’ai trouvée, longeant celle-ci tout droit pour l’instant et venant prendre une sucette dont j’enlève l’emballage d’une main ; on est gourmand ou on ne l’est pas ! Et je mets celle-ci dans ma bouche. Elle est délicieuse, il faudra que je revienne dans cette boutique pour faire mes propres provisions surtout que j’ai presque fini ce que j’avais chez moi.





© mise en page : 2981 12289 0

_________________

♪♫~ But I love life so much ~♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Dim 27 Avr - 17:38




La voie des humains

Epreuve N°2


La petite fille afficha un sourire radieux en voyant que tu acceptes de lui acheter tout ça. Le vendeur te salue comme la tradition le veut lorsque des personnes se rencontrent. La petite blonde ne semble pas écouter ta conversation avec le plus âgé et regarde tous les bonbons qu'elle tient dans les bras. Le vendeur regarde un peu mieux la petite se disant que peut-être, il la connaissait. Puis après un certain temps d'observation le vieillard fit un signe négatif de la tête.


« Non, je ne l'ai jamais vu auparavant cette petite. C'est la première fois que je la voie. »

Il semble la fixer un instant avant d'ouvrir en grand les yeux et de rapidement passer les articles. Il t'annonce une somme plutôt grosse a réglé avant de te saluer et s'enfuir dans l'arrière-boutique avant que tu ne sois partie. Étrange comme comportement n'est-ce pas ? Peut-être était-il tout simplement pressé qui sait ? La blonde commence à manger ses bonbons et ne bouge pas trop dans te bras. Parce que tu crois vraiment qu'elle est comme toutes les autres enfants ? Tu es loin de te douter de quoi elle est capable ou encore qui elle est réellement ... Y-aurait-il un rapprochement avec le comportement du vendeur tout à l'heure ? Peut-être le découvriras-tu plus tard ... Sans doute oui.

Le temps se couvre sérieusement et la pluie menace de tomber averse. La petite, elle, ne parait pas vraiment s'en douter ... Elle parait tellement naïve, mais on ne sait pas ce qui peut se trouver dans la tête des enfants ... La fillette laisse tomber le bonbon qu'elle tenait dans les mains. Ce dernier atterri au sol et la blonde le regarde un instant avant de pleurer comme lorsque tu l'as découverte. Rien ne semble arrêter ses cris et quoi que tu fasses ça ne sert à rien. La petite fille pleure encore plus et se débat dans tes bras. Nous ne sommes pas à l'abri de caprice pour les jeunes mais comment se fait-il qu'elle ait tout de suite prise confiance en toi depuis le début ? La gamine continue de pleurer bien plus et les rares personnes alentours se tournent par ici pour regarder la source de ces pleures. Puis la fillette se calme un peu pour tourner son regard azur et brillant de larme vers toi. Elle parait tellement jolie et angélique qu'on se demande si c'est bien ce que l'on pense ... Même si tu lui proposes des bonbons la fillette tourne la tête dans un signe négatif.

« Je veux une glace !! »

Avec ce temps ?! Oui, il faut croire qu'elle redoublera d'efforts pour avoir ce qu'elle veut. Elle ne semble pas disposée à changer d'avis. Elle crie encore plus fort. Lorsqu'elle souhaite quelque chose, il ne vaut mieux pas lui refuser ou la faire attendre, car cela risque fort de ne pas lui plaire. Rien ne semble apaiser la petite fille à part avoir ce qu'elle demande. Elle se débat toujours plus et pleure encore sans s'arrêter alarmant les passants à côté. Vous vous faites remarquer avec un petit démon comme elle ... Mais qu'allait vous faire désormais ? Céder ? Refuser ? Le choix est entièrement vôtre mais vous feriez mieux de faire vite si vous ne voulez pas qu'elle continue en pire ...






©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Hogata

Humain
Humain
avatar


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 32
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Objets/sorts:
0/100  (0/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 350

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Sam 17 Mai - 15:19









Je suis un peu déçu qui ne l’ai jamais vu, mais après tout, c’est comme ça. Quand je vois sa réaction je ne comprends pas vraiment. Qui est cette petite princesse aux boucles blondes ? Et pourquoi cet homme poli à t-il si soudainement perdu sa politesse pour s’échapper ainsi ? Je paie donc mes achats puis on sort de la boutique et je garde la petite dans mes bras. Elle est tellement mignonne quand elle sourit comme ça. J’ai bien vu qu’il risque de pleuvoir mais je m’en moque au fond ce n’est que de l’eau. Et puis, j’ai tellement de questions qui tournent dans ma tête que je pars dans mes pensées pour un certain temps. C’est le bruit du bonbon qui se fracasse sur le sol qui me fait sortir de mon nuage, puis, les pleures de cette petite. Elle est drôlement capricieuse quand même come enfant. Ça doit encore être une de ses enfants reines à qui les parents cèdent tout. En attendant j’essaie de la calmer en la câlinant et quand ses yeux bleus plein de larmes se tourne vers moi, je me sens vraiment mal, ça me fait mal de la voir si triste, j’ai limite envie de pleuré aussi. Ce qu’elle me dit ne me surprend pas, c’est une petite fille attirée par tout ce qui attire les enfants, les sucreries ; j’ai vu qu’u final elle n’a même pas finit un seul bonbon et donc, ce n’est pas grave si je dis oui pour une glace, surtout qu’elle ne veut pas d’autre bonbon.

  • « Ecoutes princesse, tu n’as pas à crier ainsi pour demander quelque chose. Je veux bien qu’on aille acheter une glace. Ne pleure plus maintenant s’il te plaît, demande moi juste ce que tu veux et on ira. »


Je vais alors en direction de chez le glacier et je lui achète le parfum qu’elle veut et la garde sur mes genoux, je ne voudrais pas qu’elle s’échappe, avec le moteur au derrière qu’elle a, il ne manquerait pus que je la perde à mon tour.

  • « Tu sais où ta maman travaille ? »


Ça pourrait peut-être m’aider vu que personne ne la connait mais pas mal fuient en la voyant. Je ne comprends vraiment pas ce qu’il se passe et du coup, je mange sagement ma glace en cherchant une solution à mon problème, une solution pour que cette petite retrouve ses parents et que je puisse enfin rentrer chez moi. J’espère presque que c’est un mauvais rêve, voir cette petite en détresse me déchire le cœur et j’ai peur, oui, j’ai peur, que ses parents aient eu un accident et qu’elle soit seule. Même si elle n’est pas sauvage, la preuve puis ce qu’elle reste sur moi sans trop de problème tant que je lui donne ce qu’elle veut, j’aurais sans aucun doute toujours cette boule au ventre qu’elle tombe sur des gens malhonnêtes ou méchants.





© mise en page : 2981 12289 0

_________________

♪♫~ But I love life so much ~♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Mar 20 Mai - 9:26




La voie des humains

Epreuve N°2


C'est vraiment courageux de ta part de faire preuve de patience avec un petit monstre comme elle. La jeune fille, elle en revanche n'as pas l'air vraiment prête à faire preuve de patience et commence à s'agiter dans tous les sens. Tu acceptes de lui offrir encore quelque chose ? Jusqu'où ira ta bonté ? Et elle jusqu'au ira-t-elle pour te faire craquer ? Du temps que tu t'avances vers le marchand de glace la petite s'est un peu calmer mais elle n'as pas l'air contente. Pourtant avec ta gentillesse la petite ne peut être que comblé non ? Elle se tient tranquille lorsque tu achètes la glace, mais les gens autour semblent partir peu à peu. Pour quelle raison au juste ? Tu risques de ne pas tarder à le savoir. À ta question, la jeune fille semble ne pas y prêter attention. Quelques secondes plus tard la blondinette fait un signe négatif de la tête.


Les rues sont désertes et la petite fille dans tes bras commence à s'agiter. Soudainement, un éclair éclate et la pluie se met à tomber à verse. La petite fille surprise par tout ça se met à crier et à s'énerver. Elle se débat vainement dans tes bras sans qu'on comprenne pourquoi un tel comportement. Quel dommage que tu n'es pas de parapluie. Et quel dommage que toutes les boutiques ferment ainsi en même temps. C'est l'heure de la pause ou quoi ? La blonde pleure toujours autant et parvient en se débattant à s'échapper de tes bras. Ses petites sandales claquent sur le sol et la fillette se met à courir à toute allure jusqu'à la prochaine rue. La pluie se fait plus forte encore et les éclairs fendent le ciel pour ainsi le briser. La blonde semble avoir été effrayée par tant de vacarme. Ou peut-être pas ? La jeune fille reste immobile un instant et au moment où tu t'en approche, elle se remet à courir à toute vitesse dans les rues qui se font de plus en plus sombre à cause du manque de présence de soleil.

Mais qu'est-ce qui lui a pris de partir comme ça à toute vitesse ? Tu cours pour la rattraper tant que tu l'as encore en vue mais bien entendu ça ne pouvait pas durer ... La jeune fille reste immobile un instant et au moment où tu t'en approche, elle se remet à courir à toute vitesse dans les rues qui se font de plus en plus sombre à cause du manque de présence de soleil. La pluie qui tombe te trempe toujours un peu plus et un vent digne d'une tempête se lève. C'est qu'il fait froid en plus ! Après un instant de recherche, la jeune fille se retrouve dans le même coin que lorsque tu l'as trouvé la veille. Mais en t'approchant pour venir la voir, elle lève la tête effrayer. Elle se relève pour tenter de s'enfuir à nouveau. Il faut être rapide et avoir de l'énergie avec les enfants, mais il faut avouer qu'elle en a dans le carburant celle-là ! Elle passe à toute allure à côté de toi pour partir une fois encore. Tu peux encore la rattraper avec un peu de réflexes ! Alors seras-tu plus rapide qu'elle ?






©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Hogata

Humain
Humain
avatar


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 32
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Objets/sorts:
0/100  (0/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 350

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Dim 22 Juin - 19:46








J’en ai marre. Cette petite est intenable, j’ai la trouille pour elle et je fatigue sérieusement. Elle court trop vite, vraiment, je ne pensais pas que de si petites jambes pouvaient aller si vite. J’ai manqué l’attrapée mais voyant bien que c’est peine perdue, je décide d’enfin appeler la police afin qu’ils viennent chercher cette petite blonde. Elle est tellement mignonne, bien qu’assez capricieuse, que je suis certain qu’elle attirerait tous les pédophiles du coin s’il y en a. Putain. Je ne peux pas la laisser seule sous cet orage et ce vent, je ne peux pas la laisser seule dans la rue, morte de peur et trempée ; je lui cours donc après en indiquant mon parcours aux policiers mais elle gagne du terrain et moi je n’ai quasiment plus de souffle ; fume bourrique, fume. Mes poumons me brulent et j’ai une quinte de toux assez horrible pour moi, j’ai l’impression de vraiment perdre mes poumons ; fume bourrique fume.

Mon téléphone ne fonctionne plus, comme par hasard, c’est vraiment étrange cette histoire et par un coup de chance extrême je retrouve la petite fille, cette adorable petite blonde aux yeux si bleus et qui contraste tellement avec le gris de sur nos tête. Je ne cherche pas à la rattrapée, je ne cherche pas non plus à lui courir à nouveau après. J’ai froid, j’ai faim, je sis trempé mais comme je ne peux pas la laissée seule, je la regarde d’assez loin sans trop l’être non plus. Je la fixe tout en essayant de faire fonctionné mon téléphone, normalement les numéros d’urgence sont disponibles sans avoir besoin d’avoir de réseau. Mais ça ne fonctionne pas. Est-ce que je fais encore un de ces stupides rêves qui me font découvrir des choses sur moi dont je ne me douter pas un seul instant ? Suis-je une mauvaise personne si j’abandonne pour cette petite ? Je ne veux pas lui faire peur, je me fiche même de savoir le pourquoi du comment en fait ; tout ce que je veux, c’est que cette petite princesse retrouve la paix auprès de ses parents.

Je fais un pas vers elle, juste un simple pas, lent et pas très grand. Si elle réagit mal, je n’avancerais plus si elle ne réagit pas je recommencerais l’opération… J’ai vraiment faim. Tant pis, je prends un bonbon et commence à le mâchouillé, il a gout juste atrocement bon, c’est vrai que quand on a vraiment faim on aime tout… Quoi qu’il n’y a pas beaucoup de choses que je n’aime pas au niveau nourriture. Enfin bref, peut-être que les bonbons vont lui faire à nouveau envie et qu’elle va revenir d’elle-même vers moi ; ce serait vraiment super et même si je n’étais pas pour cette idée au départ, je pense que je l’emmènerais chez moi. Avec ce vent et cette pluie, tous deux glacés, elle va attraper une pneumonie ou une grippe et comme et comme c’est grave chez les enfants, elle va peut-être en mourir, ce qui reviendrais à dire au final, que je suis un gamin irresponsable voir même un meurtrier. Les gens ne verront pas que ses parents ne l’ont pas assez surveillé et qu’elle est sortie seule alors que la pluie menacée. Ils ne verront que des parents tristes devant un homme qui n’a rien fait pour sauver leur enfant. Qu’importent les bonbons, qu’importent les câlins, qu’importent la glace et les demandes aux commerçants. Tout sera effacer si cette petite meurt ou tombe malade, tout sera de ma faute.


  • « Dis princesse ? C’est quoi ton prénom ? Ça te dit de venir chez moi manger une soupe bien chaude avec des nouilles ? »


Je ne la forcerais pas à venir, je me fous de savoir si elle va mettre encore plus le souk chez moi, ce n’est qu’un appartement et des jouets au final. Une vie humaine est bien plus importante, même si c’est celle d’une petite blonde capricieuse ; on est comme on nous élève. Ses parents doivent être riches. C’est peut-être pour ça que les gens ne veulent pas dire qu’ils la connaissent. Oh mais j’y pense. Et si cette petite était héritière d’une famille de Yakuzas puissants. Ça expliquerais ses caprices, sa vitesse, le fait que les commerçants la fuient comme la peste, son caractère fort et le fait qu’elle puisse se baladée seule avec un temps pareil. Ou alors c’est comme dans ce film, Ester, elle a l’air petite mais en fait c’est une adulte ! Non, ce n’est pas possible ça, là on voit qu’elle n’a pas plus de cinq ans et même Ester faisait plus vieille de toute façon.

Un éclair tombe pas très loin, c’est beau, magnifique même, mais c’est effrayant aussi. J’allais repartir vers chez moi j’en avais envie mais je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai ressentit une vive douleur derrière la tête et mes jambes se dérobées sous mon poids. Je ne vois plus rien, mes yeux ne s’ouvrent pas je n'entends que la pluie qui bat sur le sol j’ai si froid, suis-je en train de mourir ? Essaie t’on de me tuer ? Pourquoi en cet instant je n’arrête pas de penser et de me posé des questions ? Que va-t-il arrivé à la princesse boucle d’or ? Et si es ours ne l’accepter pas et la manger toute crue.


© mise en page : 2981 12289 0

_________________

♪♫~ But I love life so much ~♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata) Lun 23 Juin - 12:11




La voie des humains

Epreuve N°2


La petite fille à tellement, l'air inoffensif lorsqu'on la voit comme ça. Les yeux emplis de larmes et le regard effrayé. Ses grands yeux bleus te fixent de manière intense avant qu'elle ne continue à pleurer. Tu te sens mal ? C'est normal ! Après une course comme celle-ci. Mais même malgré la fatigue, le froid et la faim, tu as continué à suivre cette jeune fille. Tu n'as pas abandonné quels que soient les obstacles. Tu as continué d'espéré et jamais tu n'as laissé tes émotions dépassées ton but ultime. Il y a là assez de preuves pour moi. Je vois tout à fait quelle est la voie où il faut te conduire. La petite fronce les sourcils et parait beaucoup moins innocente qu'avant. C'est sûr qu'il y avait quelque chose en elle qui ne tournait pas rond. Mais lorsque tes jambes vacillent et ne te tiennent plus la petite se relève. Elle court dans ta direction passant à côté de toi pour poursuivre sa course. Elle s'arrête au loin, au bout de la rue dos à toi. Elle se retourne lentement et quelque chose dans son regard à changer. Cette fille aux traits si angélique qui est-elle réellement ?

Tu peux voir ce quelque chose de maléfique dans ses yeux ? Pourquoi tous les gens la fuient ? La réponse s'affiche d'elle-même à tes yeux. Même sous la pluie un sourire diabolique se dessine sur ses lèvres et tu perds connaissance peu à peu. Ne voudrais-tu pas voir la suite ? Tu ne peux pas ... Tes forces t'abandonnent un peu plus et la dernière image que tu verras, c'est celle de cette gamine qui te fixe. Elle disparait le temps d'un clignement d'yeux. À se demander comment elle fait ça n'est-ce pas ? Ton corps ne répond plus et tes yeux se ferment. C'est le noir complet, toutes les sensations de douleurs et de froid t'abandonnent peu à peu. Tu ne ressens plus rien. Manifestement pas de quoi s'alarmer, car tu te réveilles en sursaut dans ton lit. Encore un rêve cette nuit ? Combien en feras-tu encore ? Heureusement que tout ça n'était pas réel. Même si cela y ressemblait beaucoup, il ne s'agissait que d'une illusion. Mais grâce à ça, tu as trouvé la voie qui te correspond le mieux. Mais personne n'as dit que c'était terminé ... Loin de là ...


EPREUVE N°2 TERMINEE







©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata)

Revenir en haut Aller en bas

[SAMOURAÏ] La voie des humains 2ème épreuve (Hiroto Hogata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» vsti de sifflements humains
» Quelque preuve ,que Michael Jackson serait bien en vie
» [NEWS] Stalkers : elles ont une preuve vidéo de l'agression
» Festival de la voie verte @ Raon l'Etape ( 88 )
» La voie du Blues à Velizy-Villacoublay (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parallel Worlds :: Hors RP :: Archives :: Quêtes-