Parallel Worlds

Imaginez un monde où les péchés et les vertus s'affrontent.Les artiste de la k-pop et je la j-pop sont sous l'emprise d'un maléfice faisant ressortir leurs péchés ou leur vertus. Comment vont-ils s'en sortir ? A vous d'écrire l'histoire ...

Partagez| .

[SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: [SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata) Mer 16 Avr - 11:49




La voie des humains

Epreuve n°1



Comment tu t'es retrouvé dans cette situation déjà ? Comme si tu ne te souvenais pas de ce qui c'était passé juste avant et du parcours que tu avais fait pour en arriver là ... Personne ne saura jamais ce qui t'a pris, mais une chose est sûre, tu es en pleine effraction ... Et même si c'est des forces divines qui t'ont envoyé là il n'y a rien d'explicable pour les forces de l'ordre ... Que vas-tu faire maintenant ? Tu es fait comme un rat, mais comme dans toutes situations il y a une issue et les choix sont entièrement tiens. Te voilà au beau milieu de la nuit dans ce qui ressemble beaucoup à la grande banque de Tokyo ... Mais comment en es-tu arrivé là ? Ton bras semble peser lourd non ? En regardant dans ta main, tu peux t'apercevoir que tu portes un sac qui a l'air assez remplie. La curiosité te pousse à jeter un œil à l'intérieur et les reflets des lingots et trésors qui s'y trouvent miroite sur ton visage d'une étrange lueur dorée. Il doit y avoir une belle somme là-dedans ! Mais pourquoi te retrouves-tu avec ce sac ? Difficile à expliquer ... Mais maintenant que tu as commis l'irréparable, tu devrais vite faire quelque chose avant qu'il ne soit trop tard ...

Un pas de trop de ta part et l'alarme se déclenche réveillant au moins la moitié du quartier. Réfléchis mais surtout agis vite ! La police ne va pas tarder à arriver et tu devrais faire un choix tout de suite. Soit fuir pour ne pas qu'ils te prennent sur le fait ou rester là sans bouger. Par panique, tu aimerais lâcher le sac que tu tiens mais c'est comme si ta main ne t'obéissait plus. Ce sac reste désespérément dans ta main et tu as beau te concentrer et utiliser toutes tes forces rien n'y fait ... Tu étais loin de te douter que toi humain, tu étais victime de manifestation divine et que si tu te trouvais là ce n'était pas par hasard ... Le temps que tu as mis à essayer de te dépatouiller de là à suffit pour que les forces de l'ordre n'interviennent. Au loin, on peut entendre les sirènes de la police et les voitures semblent arrivées par dizaines. Plusieurs opportunités s'offrent à toi : rester là et tenter de leur expliquer que tu n'as pas voulu être là et que ta main ne t'obéit pas, ce que les policiers n'avaleraient jamais, soit t'enfuir d'ici sans être vu et rendre l'argent plus tard, l'offrir à quelqu'un dans le besoin ou bien tout simplement le garder pour toi. Plein de choix s'offre à toi, mais il va falloir en premier lieu se cacher quelque part et vite, car d'ici, tu peux entendre un des policiers parlers au mégaphone te demandant de sortir les mains en l'air. La sortie principale est surveillée par les officiers, mais il semble qu'il y a une fenêtre dans l'arrière-boutique ... Alors par quel endroit vas-tu sortir maintenant ?


©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Hogata

Humain
Humain
avatar


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 32
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Objets/sorts:
0/100  (0/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 350

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata) Mer 16 Avr - 20:50









Comment je me suis retrouvé là ? J’ai ce sac dans la main. Non mais sérieusement, c’est du fouage de gueule complet là. Avec le métier que j’ai, je ne suis pas dans e besoin loin de là même et puis tant que je peux me payer à manger et mes cigarettes et mon loyer au passage, j’ai tout ce qu’il me faut et je le sais. Je ne comprends vraiment pas ce qu’il se passe et encore moins pourquoi je n’arrive absolument pas à lâcher ce fichu sac j’ai l’impression d’être un pantin de bois à qui on reprend la vie et la liberté car on lui en aurait trop laissé. Je ne sais vraiment pas quoi faire pour le coup, je suis plus que perdu, j’ai envie de pleuré mais je ne peux pas rester ici ou me livré ; je pense aux fans qui s’identifies à moi, aux fans qui m’aime et je ne veux pas qu’ils pensent que je suis un voleur, je ne veux pas qu’ils me renient, je ne veux pas qu’ils volent pour faire comme moi. J’ai peur des retombées pour être franc alors je vais mentir je vais m’échapper et mentir. Je pense que c’est la meilleur des solutions.

Je vois déjà la fenêtre, je vais sortir et rentré chez moi. Demain, je ferais mine d’aller jeter mes poubelles et à ce moment-là, je sortirais le sac de celles-ci et je le ramènerais à la banque en disant que j’ai entendu parlé du vol aux information et que je pense donc que c’est à eux, je leur dirait que je l’ai retrouvé dans ma poubelle et même s’ils me passent au détecteur de mensonge, ce sera vrai puis ce que je vais le déposé dans mes poubelles et le reprendre ensuite. Je vais juste oublier de mentionné que c’est moi qui l’ai pris à la base ! Oui, c’est un bon plan en espérant qu’il n’y a aucune caméra qui me filme en ce moment. Sinon je répondrais simplement de mes actes, même si , pour être franc, ce n’est pas vraiment un acte à moi.

J’entends alors du bruit, il faut que j’agisse vite, je réfléchirais plus tard. Je sors donc par la fenêtre en grimaçant ; je hais le vol, c’est une chose qui me dégoute en général. Bien sûr il y a des exceptions, comme un parent qui vole de la nourriture pour ses enfants parce qu’à la base, si la société en elle-même été moins voleuse, ils auraient les moyens de nourrir leurs enfants sans voler. Mais un vol comme je viens de commettre, je ne me le pardonnerais sans doute jamais. Voler de l’argent aux gens qui l’ont gagné durement ou non alors que j’i tout ce qu’il me faut ; je me sens comme un monstre pour le coup, c’est atroce, vraiment atroce et s’il n’y avait pas les fans derrière, je peux jurer que je me serais rendu directement sans chercher à comprendre plus loin.

Me voilà chez moi, la route a été longue, très longue parce que je crois que je ne me suis jamais autant insulté de ma vie ; je m’en suis fait pleuré tout seul à vrai dire ; c’est horrible je suis horrible. Je jette alors discrètement le sac à l’endroit où sont mes poubelles, je sais que personne n’y touchera jusqu’à après-demain ce qui me laisse le temps de peaufiner mon plan. Quand j’arrive enfin à lâcher ce fichu sac, je sens comme un poids qui part de sur mes épaules ; c’est peut-être le poids réel  des lingots… Dans tous les cas je rentre chez moi e allume la télévision où ils parlent déjà du vol aux informations, mes larmes coulent à nouveau et je me couche.

Cette nuit, je n’arrive pas à dormir, je fais sans cesse des cauchemars horribles, pas seulement sur le vol, j’en fais aussi sur les enlèvements et sur cette sensation que j’ai eu de ne rien contrôler. Ce vol n’est pas moi, ce vol est mon opposé, j’ai peur de la suite. Je me lève donc au premier rayon de soleil et vais me doucher ; j’ai une mine affreuse, on voit que j’ai énormément pleuré et que je ne suis vraiment pas bien. Au final, je finis dans un bain avec des soins du visage et tout ce qu’il faut pour avoir une meilleure mine, qu’au moins on ne voit pas que j’ai pleuré comme un gamin toute la nuit, ce serait trop suspect et une fois de plus, je n’ai pas envie que les fans apprennent quelque chose comme ça. Par chance j’entends à la radio que les caméras de surveillance avaient été coupées avant le vol… Est-ce que c’est moi qui ai fait ça aussi ? Est-ce que je suis possédé ?

Bref, une fois complétement prêt, je sors de chez moi et vais chercher le sac qui est toujours là. Les pauvres ne pourraient rien en faire, ça aurai été des billets peut-être que je les aurais distribués et encore, je ne pense pas parce que j’aurais peur qu’ils se fassent accusés à ma place et puis, ce n’est pas mon argent, je n’ai pas à le distribué à tout le monde et ceux, même si ce tout e monde en a besoin. Sur ces pensées je récupère le sac maudit qui est encore dans ma poubelle et je jette ma poubelle avant d’aller à la banque. Une fois là-bas, je me rends compte que la police est là encore. Je me dirige alors vers celui qui est de toute évidence le chef des policiers ; il discute avec de toute évidence, le directeur de la banque e je les salut donc quand ils me prêtent enfin attention.

  • « Pardonnez-moi messieurs mais j’ai  trouvé ceci dans ma poubelle ce matin. Ayant entendu parler du vol à la radio et à la télévision, j’ai pensé que c’était à vous. »


J’ai un peu peur de la réaction qu’ils vont avoir et je leur tends le sac, tout gêné.



© mise en page : 2981 12289 0

_________________

♪♫~ But I love life so much ~♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata) Mer 16 Avr - 21:33




La voie des humains

Epreuve n°1



Alors comme ça, tu as choisi la fenêtre ? Les forces de l'ordre continuent d'ordonner au malfrat de se montrer sinon il menace de faire entrer des forces de l'ordre armé. Je peux sentir ta culpabilité après tout pourquoi tu ferais ça si tu ne l'as pas souhaité depuis le début ? Pourtant, ce sac est bien dans ta main à l'heure qu'il est et tu es obligé d'inventé tout un stratagème pour ne pas te faire prendre ce qui est normal. À mesure que tu t'éloignes le son des sirènes et les voix s'éloignent comme si tout ça n'était à présent que du passé ... Tu remarques alors que ta main peut enfin lâcher prise et tu ne te gênes pas pour le faire. En effet étais-ce cette banque qui avait une quelconque emprise sur toi ? Et puis surtout pourquoi n'arrives-tu pas à te remémorer ce qu'il s'est produit avant ? Difficile à dire ... Peut-être qu'une fois endormis tout seras terminé ... Qui sais peut-être n'es-tu pas totalement réveillé ?

Le jour se lève à présent et le sac se trouve toujours près de chez toi. Est-ce bien raisonnable de laisser tant d'argent dans cette poubelle ? N'importe qui pourrait s'en emparer ... Peut-être seras-tu ainsi disculpé de vol ? Ou si un officier le retrouve et fait des relevés d'emprunte, il serait fortement possible qu'ils retrouvent ta trace ... Mais tu en décides autrement et vas chercher ce sac rempli d'or qui n'a pas changé de place. Il est exactement comme tu l'as laissé, mais en le récupérant une idée te traverse l'esprit. Pourquoi ne pas donner cet argent aux gens dans le besoin ? C'est vrai, mais d'un autre côté plus personne ne sauras jamais qui a fait ça. Tu décides néanmoins de retourner le rendre à la banque. Les forces de police sont postées devant l'entrée et tente de retrouver des indices du coupable. Après tout ce ne sont pas des forces divines qui auraient fait ça ? Et si c'était le cas ? Tu t'approches alors d'un des officiers qui prit par son travail se tourne dans ta direction assez rapidement presser d'en avoir finis. Il semble écouter ton discours et son regard change du tout au tout en voyant le sac que tu tiens. Il le récupère brusquement et vérifie la somme qu'il contient.

« Vous l'avez trouvé par hasard, vous êtes sûr ? »

Le policier t'assaille de questions suite à un tel retournement de situation. Mais avant même que tu puisses répondre à tout ça d'autre policier viennent pour faire leur rapport à leur général. Emporter par la joie ce dernier te laisse de côté sans écouter les réponses que tu aurais pu lui fournir. Te voilà libre et ce sac est maintenant, or de ta portée ! Tant mieux, tu t'es enfin débarrassé de ce fardeau et tu as donc préféré le rendre. Mais au loin, un vieil homme semble te regarder. Il est habillé de halos et à l'air affreusement pauvre. Spectateur de tel évènement tellement rarement le bruit de la nuit dernière l'as fait venir jusqu'ici. Tu sais, c'est lui qui vit dans les rues et qui a fait des allées de Tokyo sa maison ... Il s'arrête non loin de toi te dévisageant avant de regarder les policiers partir en tous sens et rependre la nouvelle.

« Vous savez, vous en avez de la chance de ne pas avoir besoin d'argent ... Je donnerais ce qui me reste pour pouvoir nourrir ma femme et mes enfants ... »

Le vieil homme semble faire un léger sourire, mais à peine as-tu eu le temps de le voir qu'il baisse la tête. Un soupir s'échappe de ses lèvres avant qu'il ne recule de ce tableau d'agitation pour retourner s'asseoir plus loin et regarder ce spectacle de la vie quotidienne qui ne vivra certainement jamais ... Mais maintenant que tout est réglé qu'est-ce que tu vas faire ? Rentrer chez toi ? Te prélasser ? Cet homme continue de te fixer mais pourtant, tu ne le connais pas. Pourquoi fait-il ça ? Vas-tu aller le voir pour avoir des explications ? Où laisser couler ? Ou bien mieux ? Quel sera ton chemin ? Le choix t'appartient ...


©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiroto Hogata

Humain
Humain
avatar


Messages : 68
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 32
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Objets/sorts:
0/100  (0/100)
Jauge d'aide:
5/5  (5/5)
Points hiérarchiques: 350

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata) Jeu 17 Avr - 14:54








Après avoir rendu les lingots d’or, je m’attendais à plus de questions, c’est surréaliste pour tout dire et je pensais à avoir à répondre à mes actes ce qui aurait été tout à fait normal même si je n’ai pas vraiment voulu voler et que j’ai rapporté la totalité de ce que j’avais ramené chez moi. Je me sens toujours comme un pantin et très mal, vraiment très mal de ne pas avoir à répondre de mes actes, ce n’est pas comme ça que j’ai été élevé. Quand cet homme vient vers moi, je ne l’aperçois pas de suite mais ses paroles me touchent profondément pour être franc. Pourtant, mon tic de langage revient et je lui dis simplement.


  • « Ouais, je sais. »


On dirait sérieusement que je me fiche totalement de ce qu’il vient de me dire alors que ce n’est pas une seule seconde le cas. Manquer de nourriture pour soi et déjà atroce alors quand on ne peut pas nourrir sa famille, ça doit être quelque chose d’invivable, on doit se sentir plus que mal. Il a l’air de vraiment vouloir s’en sortir, de vraiment vouloir trouver de quoi donner à sa famille ce dont elle a besoin. C’est pourquoi je m’éclipse quelques temps en espérant que l’homme ne bougera pas de là où il est pour pouvoir le retrouver.

Pendant le temps où je parle, je fais travailler mes relations, lance pas mal d’appel et vais dans un commerce du coin où je fais des courses. J’achète un réchaud ainsi qu’une petite bombonne de gaz de secours, des boîtes de conserve, de l’eau et plein de denrées qui peuvent être conservées sans le moindre problème. J’achète aussi quelques ustensiles, pas des choses extravagantes mais des choses utiles, après ç, je vais retirer 28 311, 0248 Yens ce n’est pas grand-chose je sais mais je pense que pour l’instant ce sera suffisant. Après ça, je retourne là où était l’homme, par chance, il est encore là, je m’approche alors de lui avec un sourire et les bras chargés de sacs de nourriture.


  • « Bonjour monsieur. Tout à ‘heure vous êtes venu me voir pour me dire que j’ai de la chance. Je trouve que vous avez raison, d’autant plus que je n’ai que moi à penser. J’ai trouvé que c’était osé de votre part mais j’ai apprécié que vous osiez. Je vous apporte donc tout ceci pour votre famille, aussi, je tiens à vous offrir cet argent mais pas seulement, j’ai réussi à vous dégoter un emploi. »


Je m’arrête un instant en me demandant pourquoi je fais ça en réalité. Cet homme ne m’s rien demander, personne ne m’a fait penser à ça et pourtant, ça m’est venu instantanément et je me sens bien. Je suis fier de pouvoir aider cette famille qui éprouve des difficultés, je suis fier que l’argent que je gagne serve à quelqu’un d’autre que moi-même, je suis heureux d’avoir peut-être, rendu une famille plus heureuse et aider un homme à sortir d’un cauchemar qui dure depuis je ne sais combien de temps. Je reprends alors avec un sourire, n’éprouvant aucune pitié mais plutôt du respect pour cet homme.


  • « Ce n’est pas le plus glamour des travail, il consiste à faire le ménage. Mais vous pourrez évoluer si vous faites bien votre travail et peut-être même finir gérant du magasin où vous si vous le voulez, travaillerez. Mais dans tous les cas, cela vous permettra de subvenir aux besoins de votre famille et i vous restera quand même du temps à lui consacré parce que l’amour est plus important que l’argent au final. Voici l’adresse et vous pourrez commencer dès demain matin si vous le souhaitez, il vous suffira de dire que vous venez de la part d’Hiroto. »



Je souris à nouveau à l’homme, je pense encore au vol, certes, mais je me sens quand même mieux. Aujourd’hui, je pense avoir fait quelque chose d’extraordinaire, je pense avoir aidé une famille à être plus heureuse qu’elle ne doit l’être déjà, je pense avoir aidé un père a retrouvé une part de bonheur et un emploi pour redevenir indépendant. Je me rends aussi compte qu’au-delà de la célébrité, mes valeurs ne changent pas. Je ne suis pas un être parfait et c’est très bien ainsi, mais j’arrive à changer le monde à mon échelle. Je ne m’étais jamais rendu compte que je pouvais rendre les gens heureux autrement que par ma musique, autrement que par mon amour ou encore, autrement que par mes pitreries. C’est un sentiment tellement bon, j’ai envie d’aider les autres, j’ai envie d’aider toutes les personnes qui en auront vraiment envie.

Une idée me vient alors, je vais créer une association rien de très original, juste une association qui aidera les personnes à trouver un emploi et qui en attendant qu’ils le trouvent, les aidera en leur fournissant de la nourriture et des vêtements et bien entendu, ils seront aussi là pour accompagner les gens dans leur recherche. Il est temps que mon argent profite à d’autres personnes que moi, surtout, que grâce au succès du groupe, je suis certain que ça peut marcher et puis, ça créera des emplois puis ce qu’il faudra bien des gens pour cuisiner, pour aider. Je vais mettre tout ça correctement sur papier, trouvé un nom à l’association pourquoi pas un hymne et ensuite chercher des gens motivés pour m’aider dans ce projet un peu fou mais qui pourrait faire beaucoup de bien e de bonheur.

Je regarde à nouveau l’homme, j’espère qu’il est heureux, j’espère que le nuage noir qui flottait au-dessus de sa tête va disparaître, que l’étau sur ses épaules va tomber et que le léger sourire que j’avais aperçu quand il est venu me voir, va revenir plus franc et grand que jamais. En fait, j’espère tout simplement avoir pu donner du bonheur. Je me dis aussi que je n’ai pas agi seul, puis ce que cet argent, je l’ai gagné grâce aux fans, alors c’est un peu comme si chaque fan lui avait offert une seule petite pièce et que je les avais réunis comme un écureuil pour ensuite les donner à la personne qui en a besoin. Merci maman et papa de m’avoir bien élevé et appris les vraies valeurs de la vie. J’espère que vous êtes fier de votre fils et de vous !


© mise en page : 2981 12289 0

_________________

♪♫~ But I love life so much ~♫♪
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pangu


avatar


Messages : 18
Date d'inscription : 13/04/2014

MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata) Dim 20 Avr - 13:41




La voie des humains

Epreuve n°1



Tu es une bonne personne au fond. Même si chaque humain a ses défauts et ses qualités pour cette épreuve, tu t'es dirigé vers l'intérêt des autres. Mais cette épreuve était sans doute la plus facile. En revenant l'homme auquel tu as permis une vie meilleure te fait un magnifique sourire en guise de remerciement. Il se relève pour te saluer tant sa reconnaissance est grande. Oui, tu as fait plusieurs heureux aujourd'hui. Mais sais-tu vraiment qui était cet homme ? S'il te le disait, tu ne le croirais certainement pas. Le vieil homme se dirige vers une autre rue, mais même si tu le suis pour savoir où il va, tu ne le sauras jamais. Tes pas te mènent vers cette impasse où tu l'as aperçu pour la dernière fois, mais en arrivant, à ta grande surprise, tu découvres qu'il n'y a plus personne. Tes intentions sont grandes et tu prévois déjà pleins d'autres choses, car malgré tout cette épreuve t'a fait réaliser beaucoup de choses. Tu te rends compte qu'il n'est pas le seul dans ce cas-là.

Quoi qu'il en soit tu as fait plusieurs bonnes actions aujourd'hui et tu as sus faire la différence entre la réelle valeur de l'argent et son utilité. Tu sais parfaitement ce qu'il faut faire et tout cela n'a aucun secret pour toi. Chacun a sa manière de voir les choses et toi, tu as la tienne bien particulière. Je ne suis d'aucuns coté comme je peux être des deux. Quel que soit ton choix, il n'y en avait aucun des deux qui soit bon ou mauvais. Bien entendus, cela t'a tout de même servi à savoir de quel côté tu te places plus particulièrement, mais chaque personne est unique quelles que soient ses ambitions. Cette chose que tu pensais avoir fait n'est en réalité que le commencement d'une péripétie que tu as sus achevé à ta manière. Personne ne pouvait décider à ta place. Tu as fait ce qui te semblait juste et c'est très bien. Ton parcours, c'est toi qui le traces et tu as su le suivre comme il le fallait.

Le chemin de ta première épreuve prend fin, mais ton parcours est loin d'être terminé. La deuxième épreuve n'est pas loin ... Seulement, tu te croyais vraiment dans la réalité ? Tu vas bientôt le découvrir. Tu ouvres doucement les yeux avec ces souvenirs qui te semblaient si réels, mais tu t'aperçois que tu es dans ton lit au beau milieu de la nuit. Rêve ou réalité ? Tu ne pourras jamais savoir si tout ce que tu as fait s'est réellement passé ou non. Bien sûr si tu décides d'éclaircir le mystère en retournant aux endroits où tu te trouvais, tu n'y verras rien ... Comment savoir ? Eh bien, tu n'en sauras rien tout simplement ... Ce que tu as fait et l'expérience que tu as vécus resteront un mystère ... Néanmoins ne te repose pas trop vite, ton parcours commence à peine et la deuxième épreuve qui t'est réservée risque fort d'arriver rapidement.

EPREUVE N°1 TERMINEE


©Codage sur Natu~ sur Libre Graph' Personnalisé par Ruki sur Parallel Worlds
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata)

Revenir en haut Aller en bas

[SAMOURAÏ] La voie des humains 1er épreuve (Hiroto Hogata)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» vsti de sifflements humains
» Quelque preuve ,que Michael Jackson serait bien en vie
» [NEWS] Stalkers : elles ont une preuve vidéo de l'agression
» Festival de la voie verte @ Raon l'Etape ( 88 )
» La voie du Blues à Velizy-Villacoublay (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Parallel Worlds :: Hors RP :: Archives :: Quêtes-